16 octobre 2011

Méthode Boscher : Guide pédagogique pour les parents

Avant-propos
Lorsqu’on pense à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, on imagine immédiatement l’enfant concentré sur sa page, la langue entre les dents, en train de déchiffrer quelques caractères ou bien occupé à tracer quelque lettre. On oublie alors que pour arriver à ce stade, un long cheminement a été nécessaire…

Avant de lire ou d’écrire, il faut savoir parler. Et de préférence, parler correctement. Il faut ensuite avoir réfléchi un peu sur son propre langage, avoir commencé à analyser les bruits que nous produisons en parlant afin de se rendre compte qu’il s’agit de quelque chose d’organisé, composé d’éléments toujours réutilisés.

Avant d’écrire, il faut avoir appris à tenir convenablement son crayon ou son stylo, avoir quelque peu délié ses doigts par des mouvements appropriés, avoir appris à adopter une position efficace et sans danger pour le dos et tracé les signes de base qui, combinés ensemble, aboutiront à la forme des lettres.

L’ensemble des connaissances et habitudes nécessaires à un bon apprentissage de la lecture et de l’écriture semble relever de l’évidence et pourtant l’expérience montre que souvent l’évidence n’est pas la même pour tout le monde… C’est la raison pour laquelle ce guide existe : permettre à tous les enfants d’entrer dans l’acquisition de ces connaissances de base avec un maximum de chances de réussite.
Guide
pédagogique
pour les
parents
Comment aider votre enfant
à travailler à partir
des Cahiers d’exercices ?

Par Gérard Sansey,  auteur des Cahiers d’exercices

Sommaire
Avant-propos
Avertissement 

1 Qu’est-ce que la lecture et l’écriture ? 
1. Langage, lecture, écriture
2. Qu’est-ce que la lecture ?
3. Comment apprend-on à lire ?
4. Qu’est-ce que l’écriture ?

2 Avant d’aborder la lecture et l’écriture : le langage et le dessin
1. Le langage
2. Le dessin

3 Préparation à la lecture et l’écriture 
1. Apprentissage de la lecture
2. Apprentissage de l’écriture
3. Utilisation des cahiers de pré-apprentissage

4 L’apprentissage de la lecture et de l’écriture
1. S’entraîner avec les cartes
2. Travailler avec la méthode Boscher
Première étape : pages 4, 5, 6
Deuxième étape : pages 7 à 55
Conclusion page 20

© Éditions Belin, 2008

.



Avertissement
Afin de permettre la meilleure utilisation du contenu de cet ouvrage, il me paraît judicieux de préciser quelques détails.

Tout d’abord, cet ouvrage (et les supports auxquels nous nous référons : méthode de lecture, cahiers d’exercices divers) ne pourront donner les résultats escomptés qu’avec des enfants ne présentant aucun handicap physiologique pouvant perturber les apprentissages concernés. Je pense en particulier à la dyslexie non induite par un précédent travail à base de méthode globale ou assimilée. Les dernières recherches sur le fonctionnement du cerveau semblent en effet mettre en évidence une forme de désorganisation des circuits neuronaux concernés par la lecture qui, chez certains individus, gêne considérablement les progrès dans ce domaine. Des exercices spécifiques sont alors nécessaires pour aider convenablement l’apprenti lecteur. De même, pour des enfants présentant des troubles de la vue ou de l’ouïe, faudra-t-il envisager l’aide de spécialistes de ces questions.

Il est important de respecter le rythme de l’enfant… À moins de se trouver dans la situation extrême de devoir faire rattraper son retard, en fin de cours préparatoire, à un enfant totalement désorienté par une méthode globale ou assimilée (auquel cas un travail soutenu et quotidien devra être effectué), il sera judicieux d’avancer lentement. La capacité d’attention et de concentration d’un enfant de cinq à six ans reste extrêmement limitée dans le temps… Plusieurs séances courtes seront plus efficaces qu’une longue. D’autre part, aucun impératif de calendrier n’est placé pour un enfant qui débute l’apprentissage, à sa demande, à l’âge de cinq ans.

Il est préférable d’éviter les situations de compétition acharnée :
       avec l’école lorsqu’on travaille à la maison avec un autre support que celui utilisé par l’enseignant. Expliquer à l’enfant qu’on a choisi autre chose que le livre de classe pour l’aider sans l’ennuyer et que le travail fait avec les parents complète celui qui est effectué à l’école… Les deux sont aussi importants l’un que l’autre ;
       avec les autres enfants qui suivent le même enseignement : camarades, frères ou sœurs, cousins, cousines plus ou moins éloignés. L’enfant apprend à lire et à écrire pour lui, non pour les autres. Il doit chercher à progresser par rapport à ses propres performances, chercher à les améliorer mais sans se préoccuper outre mesure de ce que font les autres. Une simple comparaison rapide de temps en temps permettra de faire le point et d’entretenir une certaine émulation qui peut s’avérer, à petite dose, un excellent stimulateur.

On n’apprend pas à lire comme on apprend à parler. Le langage s’acquiert de façon naturelle, par audition et par répétition. Même si l’effort accompli reste important, il n’est pas conscient. L’enfant apprend à parler sans s’en rendre compte, la difficulté de ce qu’il accomplit lui échappe complètement. La lecture, par contre, passe par le canal de la conscience. L’effort est perçu. Il ne s’agit plus seulement d’imiter quelqu’un qui lit pour apprendre à lire. Il faut accepter d’apprendre le code totalement arbitraire qui lie étroitement les signes (lettres) et les sons (phonèmes), puis de répéter inlassablement les mêmes opérations d’assemblage jusqu’à ce que le processus devienne automatique et fiable. C’est à cette incontournable condition que le lecteur devient capable de se rendre compte seul s’il s’est trompé en lisant un mot sur lequel il est passé trop vite. Par exemple : valse et valise, deux et doux, conversation et conservation… etc. C’est un travail qui peut paraître fastidieux, mais dont malheureusement on ne peut faire l’économie. Il n’y a rien d’étonnant, par conséquent, à ce qu’une stimulation venant de l’adulte soit de temps en temps nécessaire pour des enfants nonchalants par nature.


Conseils pratiques Boscher

1- Préface du manuel Boscher

2- La méthode Boscher consultable en ligne 

3- Boscher, Léo et Léa, Alphas : "de l'aide !!!" comment apprendre à lire à des enfants ?
4- Conseils Boscher - Lecture Ecriture Dictée Langage Compréhension Orthographe : la Préface
5- Tableaux muraux Méthode Boscher 

METHODE BOSCHER


Matériel:

Livre unique "Méthode BOSCHER ou La Journée des Tout Petits"
Cahier d'exercice
BELIN 1984

>>> Commander le livre

Méthode Boscher. Lettres mobiles
de M. Boscher, V. Boscher, J. Chapron, M.-J. Carré, F. Garnier

>>> commander

Methode boscher cahier d'exercices
de Gérard Sansey

>>> Commander

Méthode Boscher. Tableaux muraux

>>> Commander

Méthode :

ALPHABETIQUE
La progression est organisée en journées comportant lecture – écriture – dictée - calcul

Compléments

Méthode ancienne, de forte vente en librairie.
Documents à télécharger gratuitement ci-dessous

Pour les parents :

boscher_gpedago.pdf
Guide pédagogique
Jeux_20de_20carte_baton.pdf
Jeux de cartes bâton
Jeux_20de_20carte_cursive.pdf
Jeux de cartes cursives

Pour les enfants :

3927_garde.pdf
Tables d'addition et de soustraction
3928_p9.pdf
Cahier d'écritures (extraits)
4013_p3.pdf
Cahier de lecture (extrait)
4742_p7.pdf
Cahier de graphisme (extrait)
4743_p6.pdf
Cahier des sons (extrait)
Enregistrer un commentaire
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...