21 juillet 2011

L’âge de diamant - Education et Nanotechnologies

L’âge de diamant, de Neal Stephenson

ou le Manuel illustré d’éducation pour jeunes filles
source : Schismatrice

Résumé : L’action prend place dans un monde futuriste où les Etats-nations sont morts et ont laissé la place à des phyles, enclaves représentantes de nouvelles sociétés pour qui l’espace géographique n’est plus une donnée primordiale, et où les nanotechnologies règnent en maître. Nell, une petite fille vivant dans une classe sociale misérable et ayant devant elle un avenir peu réjouissant, voit son destin modifié par l’irruption dans sa vie d’un livre très spécial : le Manuel illustré d’éducations pour jeunes filles. John Hackworth, le créateur de ce livre, va vivre parallèlement une étonnante expérience et se révéler le maître d’œuvre, parfois involontaire, d’une véritable communauté de destins...

Sur Wikipedia :

L'Âge de diamant, est un roman de science-fiction qui s'apparente également au genre du Bildungsroman, en racontant l'évolution d'une jeune fille défavorisée qui vit dans un monde dont tous les aspects sont déterminés par les nanotechnologies. La thématique du roman exploite aussi bien des problèmes d'éducation ou de classes sociales que le tribalisme culturel, en passant par les possibles réponses sociétales à un monde en proie à de grands changements technologiques.

L'Âge de diamant est un roman en deux parties, divisé en de nombreux chapitres non numérotés dont les titres résument en quelques mots le contenu, à la manière de la littérature victorienne représentée par Charles Dickens au XIXe siècle. Le récit se caractérise par deux lignes narratives développées de manières égales et qui se croisent : l'éducation de Nell, une jeune fille des bas-fonds livrée à elle-même qui va grandir, grâce au « Manuel illustré d'éducation pour Jeunes Filles » que lui donne son frère après l'avoir volé, et la chute sociale de l'ingénieur néo-Victorien John Percival Hackworth, auteur et développeur dudit Manuel. Le roman développe dans la première perspective tout un univers de conte de fées aux vertus éducatives basé sur le principe antique du Fabula docet (l'éducation par la fable). Le récit explore à la fois les conséquences des nouvelles technologies sur les sociétés et les failles de communication interculturelles.

Le titre du roman

Le titre, « L'Âge de diamant », est l'extension d'une périodisation archéologique qui se sert d'un matériau pour définir toute une période de l'histoire de l'humanité. Ainsi, les historiens distinguent l'âge de la pierre, l'âge du bronze et l'âge du fer. Des visionnaires de la technologie comme Eric Drexler et Ralph Merkle, tous deux cités à titre honorifique dans L'Âge de diamant, ont affirmé que si les nanotechnologies réussissaient à manipuler à volonté les atomes individuellement, il deviendrait possible de recréer des diamants à partir d'assemblages d'atomes de carbone1. Ralph Merkle avait déclaré à ce propos : « Dans le diamant, un réseau dense de liaisons fortes crée un matériau dense, lumineux et dur. Exactement comme nous avons nommé les différents âges de l'humanité (l'âge de la pierre, l'âge de bronze et l'âge de l'acier) selon le matériau qu'étaient capables de façonner les hommes à ces différentes époques, nous pourrions appeler la nouvelle époque technologique dans laquelle nous entrons l'âge de diamant. »2 Dans le roman, avec la vision d'un avenir proche de notre monde, les nanotechnologies se sont développées jusqu'à ce point précis où la création de structures de diamant est devenue possible. Le diamant remplace d'ailleurs dans l'univers du roman tout ce qui était en verre à l'époque précédente.

Situation dans l'œuvre de Neal Stephenson

L'Âge de diamant se situe dans le même univers romanesque que Le Samouraï virtuel, du même auteur, mais de nombreuses années plus tard. Ce parallèle peut être fait sur la base d'analogies entre Y.T., le personnage principal du Samouraï virtuel, et Miss Matheson, la vieille néo-Victorienne de L'Âge de diamant. Ainsi, L'Âge de diamant se déroulerait 40 à 60 ans après les événements racontés dans Le Samouraï virtuel3. L'Âge de diamant peut également être rapproché de deux autres nouvelles de l'auteur : The Great Simoleon Caper, qui décrit la Première République distribuée, et Excerpt from the Third and Last Volume of « Tribes of the Pacific Coast », qui partage quelques personnages avec le roman.
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...