17 juillet 2011

Pédagogie de projet - élève au centre - construire ses savoirs

La conception classique de l'enseignement considère
-             que les élèves doivent apprendre un corpus de connaissances, de l’ordre propre à la structure de chaque discipline, défini dans un document appelé programme,
-             que ce savoir est transmis par des enseignants dont la fonction essentielle est d'avoir une formation de haut niveau dans la (ou les matières) qu'ils sont censés enseigner.

Cette conception est attaquée et remplacée par une autre où
-         l'important n'est plus le contenu des programmes mais le pédocentrisme où "l'élève au centre" est considéré comme consommateur de connaissances,
-         la logique des programmes n'est plus celle de la matière enseignée mais celle déterminée par le "projet de l'élève".
-         comme le souci de l'enseignant ne doit plus être le contenu de la progression - qu'il ne connaît souvent même plus ou de manière extrêmement superficielle -, il se centre de lui-même sur une supposée psychologie de "l'apprenant", donnant ainsi une fois de plus prise aux destructeurs du contenu.
-         l'élève -devenu le "s'apprenant"- n'est plus là pour apprendre, mais pour "construire son propre savoir" en suivant non pas le programme mais ses propres besoins dans une perspective articulée autour de la "pédagogie de projet" ... 

Michel Delord, Huile de ricin et Coca-Cola : aux sources troubles de la pédagogie de projet
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...