18 juillet 2012

De la manipulation à l'abstraction



Mecarson : Peuvent-ils manipuler en même temps qu'ils travaillent sur l'ardoise? Ou commencent-ils directement par des dessins ?

Papili : Il n'y a aucune raison qu'ils ne puissent pas manipuler tout en écrivant sur l'ardoise le résultat de leurs manipulations.
L'important est qu'au fur et à mesure que l'année avance, ils arrivent tous à passer de la manipulation directe à la schématisation, puis de la schématisation à l'abstraction et à l'automatisation.
Mon jeune voisin me dit qu'il a convaincu ses élèves en leur racontant que les mathématiciens sont de très grands paresseux et qu'on reconnaît le vrai paresseux au fait qu'il cherche toujours à se simplifier la vie en utilisant des "trucs".
Par exemple, ils n'ont plus besoin de déplacer des personnes parce qu'ils ont compris que des jetons peuvent les représenter, puis ils n'ont plus à sortir leurs jetons puisque des bâtons dessinés sur une ardoise les remplacent. On continue ainsi avec les 10 chiffres qui permettent de transcrire n'importe quel nombre de personnes bien plus simplement qu'en comptant des bâtons...
Selon lui, cela plaît beaucoup à ses élèves qui se réjouissent de devenir de très bons mathématiciens pour pouvoir se reposer sans arrêt au lieu de faire de longs comptes fatigants !

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Source du texte : Extrait d'une conversion sur le forum Edp : http://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/217295-de-capmath-a-sleec/page__st__530  

Source de l'image : http://ecole-neris-cp2010.blogspot.com/
Enregistrer un commentaire
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...