16 juillet 2011

Michel Delord : Les programmes 2008

"Ce qui importe est le programme : on ne récolte que ce que l'on a semé. Une des plus importantes découvertes faites à partir de l'étude TIMMS [Third International Mathematics and Science Study] est que la différence des résultats suivant les pays dépend de ce qui est enseigné dans chaque pays. En d'autres termes, les variables démographiques ou autres ne sont pas à l'origine et ne changent pas de beaucoup le niveau d'instruction obtenu. On constate que c'est l'enseignement lui-même qui fait la différence. Plus précisément, on observe que ce sont les programmes eux-mêmes – ce qui est enseigné – qui fait la différence."

A propos des programmes et de l’article de Valérie Segond 'La Tribune"

Disponible en .pdf
« Une des grandes qualités de l’article « N'apprend-on plus rien à l'école ? » signé de Valérie Segond est de mettre l’accent sur l’influence fondamentale des programmes et des contenus enseignés sur la qualité de l’enseignement.

Eléments de comparaison entre les programmes de 2002 et ceux de 1923 :

NOUVEAUX " PROGRAMMES " 2002 DE L'ÉCOLE PRIMAIRE
NE PLUS APPRENDRE À LIRE, ÉCRIRE, COMPTER ET CALCULER.
PROSCRIRE TOUTE FORME DE PENSÉE COHÉRENTE.
Version française : http://www.sauv.net/prim.php
English version : http://www.sauv.net/primeng.php : A ready and easy way to handicap young minds : The new and "Improved" curriculum for French elementary schools, or how to prevent students from acquiring basic skills in reading, writing and arithmetic.
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...