5 septembre 2011

Les élèves de CE1 non lecteurs ou faibles lecteurs

NOUCHY :

Donc en gros ma question est : je fais comment avec mes CE1 non lecteurs ou faibles lecteurs ?

DoubleCasquette, ce que tu proposes c'est de leur filer pendant 20 minutes par jour tous les jours, les fiches de Rikki (son et lecture) et les exercices du livre 3 de BM ? Un réapprentissage accéléré en quelque sorte ?

DOUBLE CASQUETTE :

Exactement ! « Ré- » [dans réapprentissage] … est peut-être de trop, non ? Quelle méthode utilise le collègue de CP ?

Dix minutes le matin sur la double fiche de Rikki (la petite feuille avec les lettres, les syllabes et les mots et la grande avec les mots et les phrases, c'est ça, hein, Rikki ?) et dix minutes l'après-midi pour faire la feuille de BM3 sur le son du jour.

Il reste 2 h 10 de français par jour pour assurer la grammaire, la conjugaison, le vocabulaire et... littérature et production d'écrits, à l'oral s'il le faut ou en collectif au tableau.

Il faudra aussi voir comment ils écrivent, ces petits... Si on n'a pas trouvé le moyen de leur apprendre à lire en dix mois de classe, on n'a peut-être pas eu le temps non plus de leur apprendre à former les lettres.


Méthode de lecture de Double Casquette : Le son et le sens : http://www.neoprofs.org/t35849-le-son-et-le-sens
Associations de DC : Groupe de réflexion Interdisciplinaire sur les Programmes (GRIP) et Projet expérimental SLECC (Savoir Lire Ecrire Compter Calculer) utilisant les programmes du GRIP et les manuels élaborés à partir de ces progressions : http://www.slecc.fr/ et http://www.slecc.fr/GRIP.htm

MALACA : 

En CE1 - avec des non ou faibles lecteurs - il m'est arrivé de "faire" du CP jusqu'à Noël au moins, mais quelle autre solution ?

Donc un moment de travail en autonomie pour les "débrouillés" et en parallèle atelier lecture + écriture pour les élèves en difficulté.

Je précise lecture + écriture, car l'un renforce l'autre, double consolidation, et j'ai souvent été surprise par les élèves arrivant de CP sachant déchiffrer mais pas écrire

J'ai utilisé des fichiers avec des activités ludiques pour revoir les différents "sons" simples ou complexes (EX éditions MDI), des lotos, des jeux de l'oie, comptines, corbillon, coloriages codés ...

Travail systématisé sur ardoise : repérages puis retranscription, manipulation, association, transformation de syllabes ... en aller-retour lire/écrire.

Utile et pas cher: un carnet "syllabaire" (cahier brouillon format paysage avec les pages coupées en deux verticalement, d'un côté les consonnes et associations PR FL ... de l'autre les voyelles et associations EAU, ON ... on tourne les pages de chaque côté pour former des syllabes différentes - outil de maître spécialisé) aussi bien pour décoder que pour encoder.

(PS : ça marche aussi en maths, version "compteur", avec pages coupées en trois pour aligner les Centaines Dizaines et Unités)

SAPOTILLE :

Comme ceci ?
http://cp.lakanal.free.fr/ressources/lecture/sons/classeur_syllabes_lak.pdf

Pris sur internet, imprimé, plastifié et rangé dans un grand classeur !!!


DOUBLE CASQUETTE :

Il faudrait peut-être essayer le BM accéléré.


BOURRIQUET :
Si jamais vous rencontrez de vrais dyslexiques dans vos classes, voici un petit texte qui explique comment présenter les documents pour eux, quelles polices utiliser et pourquoi, deux polices à télécharger, et des conseils. Il y en a un qui m'a frappé, c'est le fait de ne pas mélanger les écritures manuscrites et informatiques, ni de mélanger différentes polices. C'est pourtant ce qui est souvent pratiqué... et c'est peut-être une des raisons qui explique pourquoi que de plus en plus d'enfants deviennent dyslexiques. Je ne sais pas, dites-moi ce que vous en pensez. http://www.omagos.be/pedagogie82.html

Vraie et fausse dyslexie :   « Vraie dyslexie et fausse dyslexie » :

L'écriture : 
Voir sur Neoprofs,
-         Ecriture en CE1 :
-         Quel support pour l’écriture cursive avec Bien lire aimer lire (Borel Maisonny, BM) ?

A partir de la formidable méthode "Bien lire et aimer lire" de Clotilde Silvestre de Sacy (éd. ESF), plus connue sous le nom de "méthode Borel-Maisonny", j'ai fait des fiches permettant l'apprentissage progressif de la lecture en classe de CP.


L'utilisation en est simple : un jour sur deux, la "petite fiche", à coller dans un petit cahier de lecture. Un jour sur deux, la "grande fiche", à glisser dans un porte-vues, ou lutin (ou, si vous préférez, à coller dans un grand cahier 24 x 32). 


Les élèves ne sont amenés à lire que ce qu'ils savent lire, et ne sont jamais en situation de "devinette". Les phrases, très simples au début, se complexifient petit à petit. Il est recommandé de travailler en parallèle lecture et écriture : chacune des deux activités renforce l'autre. En début d'année, si les élèves ne savent pas tracer les lettres correctement, on peut leur fournir des lettres mobiles qu'ils doivent agencer pour former les mots.

Lorsqu'un élève bute sur un mot, au lieu de lui "souffler" le son manquant, on lui montre le geste correspondant. De même, si des enfants inversent des syllabes, on leur fait bien faire chaque gestes successivement.

Cette progression a été utilisée dans une classe "faible", voire "très faible", où les enfants, dans leur très grande majorité, n'avaient aucune des bases de la lecture à l'arrivée au CP. Dans une classe où les enfants auraient plus d'acquis de la grande section, il ne serait pas nécessaire de repasser du temps sur chaque voyelle, mais on pourrait directement revoir toutes les voyelles avant de passer à la suite !

Certains textes se rapportent, de près ou de loin, à la vie de la classe. Je pense que dans la plupart des cas cela n'est pas vraiment gênant.

En plus de ces fiches de lecture, on peut proposer des lectures plus complètes. Sur ce site, à la "page des copines", vous trouverez une flopée de textes écrits par des enseignants de CP, entièrement avec des sons simples.


Le livre 3 de BM (Borel-Maisonny) :

Présentation de l'éditeur

En respectant exactement la progression du livre 1 de Bien lire et aimer lire, cet ouvrage propose de nombreux exercices illustrés reposant sur l'assemblage et le découpage syllabiques des mots.

Plus de 300 dessins différents permettent à l'enfant d'acquérir du vocabulaire tout en faisant ses premiers pas en lecture. Très attendu par tous les enseignants, les orthophonistes et les parents, ce cahier d'exercices complète le livre 1, en l'approfondissant et en le détaillant, toujours avec la méthode phonétique et gestuelle de Suzanne Borel-Maisonny.

Ce cahier d'exercices a deux objectifs :

1) Amener l'élève des cours préparatoires et élémentaires à savoir lire : ce point s'acquiert progressivement de la première à la dernière page par des exercices syllabiques variés.

2) Vérifier qu'il comprenne ce qu'il lit : ce point repose d'abord sur la compréhension de la phrase par des exercices " à trous ", agrémentés de dessins, puis par des questions relatives à une seule phrase (jusqu'à 9 questions pour une phrase de 24 mots).

Ce livre a aussi la particularité de proposer à l'enfant, dans un premier temps, des consignes dessinées qui donnent de façon ludique les instructions nécessaires à la réalisation de l'exercice.