13 août 2012

Les tracés fondamentaux - l'écriture au CP (2/4) par Rachel Boutonnet

L'écriture au CP par Rachel Boutonnet
Pourquoi et comment j'enseigne le b.a.-ba, Ramsay, 2005, pp. 117-127.
1) Tracé de la lettre
2) Les tracés fondamentaux
3) Se repérer dans le cahier
4) L'écriture des lettres

LES BÂTONS

La verticale ou « le bâton ». Elle se trace de haut en bas.
Sur le cahier, les enfants font d'abord de grands bâtons ­qui font toute la hauteur du carreau. Le bâton suit les lignes verticales, et sur la ligne suivante, les enfants apprennent à faire ce trait en dehors des lignes verticales. Ils tracent ensuite de petits bâtons, qui descendent de la petite ligne à la grosse, d'abord en suivant les lignes verticales, puis en dehors des lignes verticales.
On la trouve dans le m, et le n, le d, le i, le u, le a et le t, dans le p et le q, dans toutes les lettres à grandes boucles : le b, le f, le h, le k et le l, dans les lettres qui ont une boucle qui descend : le g, le j, et dans le signe +.

Le trait horizontal ou « le petit bâton couché ». Il part de la gauche et va vers la droite.
Sur le cahier, les élèves le tracent d'abord sur la ligne violette et ensuite sur la petite ligne verte qui est au-dessus.
On le trouve dans le t, le e, et dans les signes + et =.

La barre qui monte en pente ou « la petite barre qui monte ». Elle va d'en bas à gauche à en haut à droite.
Sur le cahier, elle part de la ligne violette, et s'arrête à la petite ligne du dessus.
Elle est au début des lettres, elle attache la lettre à la précédente. On la trouve dans le a, le c, le d, le g, le i, le j, le o, le p, le q, le r, le s, le t, le u, le z. Pour les accents, on travaille aussi le trait qui descend en pente de la droite vers la gauche, le trait qui descend en pente de la gauche vers la droite, et le « chapeau » pour l'accent circonflexe, qui monte en pente de gauche à droite, et qui descend en pente de gauche à droite. Sur le cahier, tous ces traits se tracent entre la petite ligne et la grosse ligne.

 
Le rond. Il commence en haut à droite. On fait un petit point. On enroule un peu, on monte vers la gauche, on redescend et on vient fermer le cercle.
Sur le cahier, les ronds sont d'abord très gros, le diamètre est la hauteur d'un carreau, puis petits, tracés entre deux interlignes.
On le trouve dans le a, le d, le g, le o, et dans le c, mais il reste ouvert.






Le pont, de gauche à droite. On part d'en bas, on monte en courbe, et on descend. Il se trace entre la grosse ligne et la petite ligne.
Il est un des éléments de la canne du m et du n, et de la fin du p et du r.

Le petit pont, de droite à gauche. Même chose que pour le pont de gauche à droite. Il est un élément de la grande boucle et du

Le pont à l'envers de gauche à droite. On le trouve dans la fin des lettres. C'est ce qui accroche chaque lettre à la suivante.

Le petit pont à l'envers, de droite à gauche. On le trouve dans les boucles qui descendent en dessous de la grosse ligne.



Le « canard ». Il commence par le pont à l’endroit et s’enchaîne avec le pont à l’envers.
Il termine beaucoup de lettres : le h, le m, le n, le p.







 
Le trait qui monte en courbe. C’est le début de la grande boucle montante, que l’on trouve dans le b, le f, le h, le k, le l.






La canne. Elle est composée d’un pont de gauche à droite et d’un petit bâton.
On la trouve dans le m et le n.


 
La canne à l’envers. Elle est composée d’un petit bâton et d’un pont à l’envers.
On la trouve dans le a, le d, le i, le l, le r, le t et le u.




La boucle à l’envers. Elle se compose d’un bâton, d’un pont à l’envers de droite à gauche, et d’un trait oblique qui monte de gauche à droite.
On la trouve dans le g et le j.






La grande boucle. Elle est composée d’un trait qui monte en courbe, d’un petit pont de droite à gauche et d’un grand bâton.
On la trouve dans le b, le f, le h, le k, le l.








La petite boucle. On la trouve dans la fin du b, la fin du f, le début du r, et la fin du v et du w.




Avec tous ces éléments, on peut pratiquement tracer toutes les lettres. Il restera à voir la boucle du bas du f, qui remonte par la droite et non par la gauche, la fin du k, le r, le s, le x et le z.


L'écriture au CP par Rachel Boutonnet
Pourquoi et comment j'enseigne le b.a.-ba, Ramsay, 2005, pp. 117-127.
1) Tracé de la lettre
2) Les tracés fondamentaux
3) Se repérer dans le cahier
4) L'écriture des lettres
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...