27 juillet 2011

LES SCIENCES HUMAINES ET L'ÉDUCATION SELON ALAIN

LES SCIENCES HUMAINES ET L'ÉDUCATION SELON ALAIN
Yves LORVELLEC
Ambassade de France à Cuba

Résumé. − Alain a été le témoin, dans le premier quart du XXe siècle, des premiers pas de ce qu’on allait appeler bientôt les « sciences humaines ». Il a vu aussi se dessiner les premières pédagogies dont les méthodes se revendiquent de ces sciences nouvelles.
Les prétentions des unes et des autres à fonder une éducation inédite lui semblent une pure imposture. Sa critique de la psychologie se place d’un point de vue cartésien ; sa critique de la sociologie, d’un point de vue comtien. Elles visent à montrer l’inconsistance de théories qui ne comprennent ni ce qu'est l'esprit, ni ce qu'est la culture, et postulent des déterminismes simplistes qui manquent leur objet. Leurs fausses audaces sont un masque commode de l’obscurantisme intellectuel et du conservatisme social.

Abstract. − During the first quarter of the XXth century, the philosopher Alain appears as the careful witness of the progress of the « human sciences » end the severe censor of their naive application to education. The pretensions of psychology and sociology to rule over education seem to him a kind of scientist teachery. Both are unable to describe spiritual and cultural life because they postulate a simplistic determinism which fail their object. More, their apparent boldness hides a real conservatism. These objections are paradoxically based on A. Comte’s sociological theory and Descartes’s psychological conception.

Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...