23 septembre 2012

Les compléments à 10

Il est très intéressant d'utiliser des jetons double face (appelés aussi jetons bicolores).

On peut les poser sur la table ou bien sur des petits cartons formant une configuration précise de points que l'on pourra orienter verticalement ou horizontalement et dont on pourra facilement obtenir le symétrique par une rotation de 180° :

- soit des dominos de 5 et 5 :

télécharger les dominos vierges à imprimer et découper

 - soit une rangée horizontale de 10 séparée en deux parties de 5 et 5 :
 
télécharger rangées de 10 à imprimer et découper

- soit 2 rangées horizontales de 5 permettant de compter à la fois de 2 en 2 ou de 5 en 5, matériel analogue aux cartes à points de Jean-Luc Brégeon :

télécharger tableau 2 lignes de 5


Autre support possible pour travailler ces fameux compléments :

- la monnaie : trouver toutes les façons de faire 10.

- les réglettes Cuisenaire.

- le boulier.

- les 10 doigts : 8 doigts levés + 2 doigts fermés, ça fait dix.
source : Lakanal.net, police Pictchou.

Calculs abstraits : 
8 + 2 = 10 et 2 + 8 = 10
10 c'est 8 et 2 ou 10 c'est 2 et 8
Si on a 8, il faut ajouter 2 pour arriver à 10. Si on a 2, il faut ajouter 8 pour arriver à 10.

10 - 2 = 8 et 10 - 8 = 2
La différence entre 2 et 10, c'est 8. La différence entre 8 et 10, c'est 2.

Problèmes additifs et soustractifs : 
Pierre avait 10 billes. Il en a donné 2 à son ami Jules. Combien lui en reste-t-il ? 
Pierre a 8 billes. Combien lui en manque-t-il pour en avoir 10 ?
Pierre a 8 billes. Son copain en a 10. Qui en a le plus ? Combien en plus ? ou Qui en a le moins ? Combien en moins ?
Pierre a 8 billes et Jacques a 2 billes. Combien ont-ils de billes ?
etc.



Les jetons bicolores. Bien pratiques pour matérialiser les additions et les soustractions. Catalogue Viroux 2012, page 179
Enregistrer un commentaire
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...