14 mars 2015

La haine de la discipline : Le non-dit de la réforme du collège (Véronique Marchais)

Rembrandt, "Le philosophe" (1633)
La Ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, vient de rendre public son projet pour le collège. On y retrouve le grand principe à l’œuvre dans l’école depuis des décennies : la haine des disciplines.
Le dossier de presse communiqué sur le sujet est très clair : les disciplines, c’est le Mal, le passé, l’archaïsme, la rigidité, et l’interdisciplinarité, c’est le Bien, l’avenir, le progrès, la flexibilité.  
Pourtant, c’est une belle chose que les disciplines.
La discipline, c’est (du latin disciplina) à la fois l’action d’instruire, la méthode et la matière de cet enseignement, tant l’une et l’autre sont indissociables. La discipline, parce qu’elle se donne du temps et en exige, œuvrant patiemment, selon une progression essentielle, dote de connaissances et de méthodes, elle éveille l’esprit et le structure. Elle le dote de règles dont le champ s’étend bien au-delà de celui d’une simple matière scolaire : elle a aussi, comme son sens l’indique, une dimension morale. 

                Lire la suite sur le site La Vie Moderne.



-----------------------------------------------------------------------------
Sur le même thème : 
Les E.P.I. : O.P.A. sur l'interdisciplinarité ! (Pierre Jacolino)
Les projets interdisciplinaires pour apprendre à rédiger ? (V. Marchais et alii)
Enregistrer un commentaire
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...