3 décembre 2018

Olivier Piacentini, La mondialisation totalitaire (2018)


Mondialisation et totalitarisme : les deux termes semblent antinomiques, le totalitarisme étant resté dans nos mémoires comme une hypertrophie du nationalisme. La mondialisation devrait donc apparaître comme une libération, la garantie de ne plus retomber dans les travers du passé. Or, nous n'avons jamais autant subi un tel conditionnement de nos idées et de nos actes, un tel rejet de tout ce qui n'entre pas dans les vues du politiquement correct comme du réalisme économique. 

Sous nos yeux se met en place un système insidieux, souriant, en réalité phagocytaire. Délocalisations, destruction des emplois, concurrence déloyale, concentration des entreprises, laxisme en matière d'immigration, complaisance avec le communautarisme, le but est clair : asservir Nations et Etats, araser les particularismes, saper la démocratie, abaisser le niveau culturel, uniformiser les modes et les goûts pour parvenir à une gouvernance mondiale sans précédent. 

Parallèlement à la transformation des peuples occidentaux en consommateurs passifs et assistés, gavés de fêtes et de jeux, est mis en place une exploitation forcenée du tiers-monde, de ses richesses et de ses travailleurs. Cette main-d'oeuvre servile est le ressort de l'enrichissement accru des puissants, ceux qui se nourrissent de la misère des pauvres, la privation du nécessaire des uns, ajoutant à l'abondance des autres. 

Un totalitarisme d'un nouveau genre qui, depuis des décennies, tisse sa toile : au totalitarisme politique a succédé le totalitarisme économique et financier, à la violence d'Etat le conditionnement par le marketing, les images et les nouvelles technologies. 

Dans cet essai argumenté, Olivier Piacentini décortique l'avènement des nouvelles puissances financières, qui, ayant supplanté le pouvoir des Etats, déroulent un programme de domination planétaire qui prétend changer le cours de la vie humaine, voire transformer l'humain. Une perspective glaçante que voilà cinquante ans avaient pressentie Aldous Huxley et Georges Orwell.

V. josiane
Le futur de vos enfants en marche !

Excellent pour ceux qui ne sont pas encore totalement décérébrés. Ce monde futur envisagé par 150 multimilliardaires est à nos portes ; mieux, une grande partie de nos compatriotes ont amené leur représentant au pouvoir chez nous. Voilà le devenir de nos enfants et petits enfants !

Heureusement que certains ont le courage d'avertir !



2 mois avant les attentats du 13 novembre 2015 (Paris, Bataclan)

com CA : 

C'est un livre très bien construit, qui nous révèle ce que seront les conséquences de l'ultralibéralisme, des dérégulations du commerce mondial et des progrès incessants de la technologie sur notre façon de vivre au 21e siècle. Seulement, cette évolution n'est pas seulement naturelle, elle est guidée, non pas par les gouvernements qui ont cette légitimité, mais par un groupe de milliardaires à la tête des multinationales et des banques, francs-maçons de haut degré, qui agissent secrètement par cooptation et de façon sournoise, cachés derrière le masque de la philanthropie, des Droits de l'Homme et de l'altruisme pour plaire et se faire accepter. Ils utilisent les médias qu'ils ont soumis à leur point de vue et la psychologie des masses très efficace. Leur but réel est le profit et la suprématie du pouvoir que leur confèrent leur position et leur fortune. Il s'agit donc du mondialisme. Pour cela il faut d'abord éduquer le consommateur à fonctionner comme un acheteur compulsif et non pas sage et raisonnable. Il doit céder devant la mode et être un fan de toute nouveauté. C'est l' "Homo numericus" qui est branché en continu sur toutes sortes d'appareils. L' "Homo globalus" est encore un stade plus perfectionné. Il peut être décrit comme une personne immature, hédoniste, compulsif, sans tradition, athée, tolérant, citoyen du monde, divorcé ou célibataire, peu agressif, sans opinion sur le sens de la vie ou tout autre sujet social. C'est un homme totalement inséré dans la mondialisation, totalement imprégné par elle, si bien qu'il ne connaît rien d'autre et ne peut envisager sa vie autrement. Pour cela, il faut détruire la nation, la culture, la religion et la famille. L'oligarchie s'intéresse surtout aux pays émergents car leurs populations sont plus prometteuses et plus malléables que celles des vieilles démocraties. Il s'agit de déconstruire ces démocraties trop peu manipulables en les culpabilisant et en critiquant leur passé et l'égoïsme de leur repli sur elles-mêmes. Le but ultime est une gouvernance mondiale totalitaire sur un monde sans nations, avec des peuples déculturés, athées et sans racines historiques ni vie familiale. Cela fait frémir le lecteur mais pas nos gouvernants qui nous mènent vers ce projet sans le critiquer en le considérant comme inéluctable. Heureusement, ce n'est pas l'avis de tous les pays et la résistance, l'anti-mondialisme se fait entendre avec le Brexit, Trump, Visegrad, l'Autriche et l'Italie. Ces anti-mondialistes refusent l'Europe des régions envahie d'immigrés africains et musulmans et souhaitent garder leur identité territoriale, culturelle et religieuse.

Une solution différente doit être trouvée pour résoudre les problèmes nord-sud en aidant davantage les pays pauvres à se développer eux-mêmes avec une meilleure maîtrise de leur natalité. Quant à l'Homo Globalus, il n'est pas inéluctable si un mouvement alternatif rejetant ce mondialisme débilitant arrive à s'imposer politiquement et dans les médias.

Le livre d'Olivier Piacentini est très bien écrit et met en lumière les rouages d'un futur encore mal connu des gens.

com CS
Les mondes d'Orwell et d'Huxley devenus réalité.

Ce petit livre nous fait découvrir et comprendre, grâce à une analyse brillante fondée sur des faits, le monde dans lequel nous vivons et celui qui nous attend si nous ne sortons pas de notre torpeur au plus vite. Notre monde est déjà celui d'Orwell et d'Huxley. Si chacun de nous n'en prend pas conscience et ne réagit pas, il sera bien pire que ce que ces prophètes avaient pu imaginer.

com pp : 
LA MONDIALISATION En Marche...

Une démonstration époustouflante de ce que nous réserve la mondialisation en marche vers un totalitarisme aussi vorace qu'une sangsue planétaire.
Ce livre rejoint d'autres ouvrages comme La super-classe mondiale contre les peuples ou La France Big-Brother.
Cela commence par le regroupement des entreprises en multinationales qui engrangent des profits colossaux leur permettant de mettre les états-nations à genoux, de déconstruire les démocraties, de marchandiser le vivant, et se termine par l'eugénisme, la dictature mondiale orwellienne et la destruction de l'humanité telle qu'on la connaît depuis des siècles.
Une mise en garde lucide.
Une synthèse efficace des problèmes causés par l'oligarchie mondialiste.
Des réflexions intelligentes et fouillées.
Il est dommage que ce livre ait si peu d'audience !

Le dossier noir du socialisme français : De Mitterand à Hollande, comment les socialistes ont défiguré la France (2017)



On connaît l'antienne : Gauche et droite, c'est pareil, les politiques sont tous des pourris ! C'est dire à quel point ces derniers sont décrédibilisés. En ces temps moroses, on mêle dans une même réprobation les partis qui nous gouvernent depuis trente ans. Pourtant, un retour sur notre histoire montre que la genèse de nos maux date de mai 1981. C'est en effet la victoire de François Mitterrand qui, en consacrant le triomphe des idées de mai 1968, en oeuvrant à la transformation du pays en un monde laxiste et assisté, a balayé en quelques années les valeurs qui avaient forgé l'identité française au cours des siècles, et fondé sa prospérité et son rayonnement. Déficit public, dette, étatisation et bureaucratisation à outrance, chômage endémique, immigration incontrôlée, insécurité, identité dévoyée, affaissement éducatif, culturel et intellectuel, perte d'autorité et d'efficacité de l'Etat, effacement international, tels sont les traits d'une gouvernance qui aura duré 14 ans. Mais on doit aussi dénoncer un manque de détermination des gouvernements de droite à revenir sur les "acquis" des socialistes, craignant d'être taxés de réactionnaires, courant après ce que la gauche nomme modernité et ouverture au monde. Leurs discours radicaux, rarement suivis d'actes, minimisent, aux yeux des électeurs, la responsabilité des socialistes dans le déclin de la France. Dans cet essai au vitriol, nourri d'anecdotes, Olivier Piacentini brosse la chronique détaillée des politiques conduites par les Mitterrand, Rocard, Fabius, Jospin, Lang, Hollande, agents actifs de la désespérance française actuelle. Pour enrayer le marasme, la droite qui, en 2017, peut revenir au pouvoir, devra faire montre d'audace, de courage et d'une foi dans ses valeurs, loin de sa pusillanimité passée ; faute de quoi le socialisme risque de l'emporter aux prochaines élections présidentielles, achevant la ruine du pays.

commentaire pp
CE N'EST PAS ROSE, MAIS NOIR FONCÉ !

Une critique acerbe et pertinente du socialisme depuis Mitterand jusqu'à Hollande, inclus.
Un livre à lire tout prix, pour se rendre compte à quel point le socialisme a mené cette pauvre France dans une impasse aussi funeste.
Gestion hasardeuse des comptes publiques, dépenses somptuaires, développement des communautarismes, dénigrement de la culture française, faillite de l'enseignement, abdiquation de la justice, montée du chômage de masse, de l'insécurité, du terrorisme, du Front National, soumission à l'Allemagne et à l'Europe, n'en rajoutez plus, la coupe déborde amplement ! Ce qui est certain, la France a chuté dans le Grand Nulle Part ! L'édifice France s'écroule et les français ne bougent pas !
Ce livre est un tableau effrayant de la déliquescence d'une nation dans tous les domaines. Cela a commencé sous Mitterand et cela continue de plus belle avec Macron. Le socialisme est en grande partie responsable du recul du prestige de la France.
Achetez des paquets de mouchoirs, et pleurez sur le sort de la France que le machiavélique manipulateur Mitterrand lui a réservé !
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...