20 août 2017

Attentats terroristes : ce qu'ils ne vous disent PAS

«Nous sommes en guerre contre l’islamo-fascisme. Personne n’a dit que c’était un attentat islamiste. Personne ne parle d’islamisme radical. On a peur de quoi, bon sang ? Pas un seul journaliste ou responsable politique n’a dit, depuis deux jours, que c’était un attentat islamiste!» (Alain Marsaud, ancien juge anti-terroriste. Source)


Traduction : Les médias accusent le camion, pas les terroristes ou l'islam, pour l'attaque de [Nice]. 

On peut remplacer Nice par Stockholm, Londres, Sept-Sorts, Barcelone... 

Mention spéciale à Sept-Sorts : la voiture ne commet pas un attentat, la voiture est la victime d'une tentative de suicide de son propriétaire qui malencontreusement percute une pizzeria bondée avec une voiture ultra-solide, une BMW. 


La moralité de cet article est que si tu sors de l'asile, tu peux commettre des attentats, car la justice les considérera comme de regrettables incidents et tu passeras des jours de repos dans une clinique plutôt que des années en prison. En effet, les crises de folie, c'est comme les ouragans ou les tremblements de terre, ça arrive, car la nature est imprévisible. 

Nouveauté 2 : Encore un autre, mais cette fois à Paris XVIIIe et, encore une fois, la piste terroriste n'est pas privilégiée. Foutage de gueule akbar ! 

Les journalistes européens ont peur des représailles s'ils disent la vérité. Les attentats de Charlie Hebdo (janvier 2015) ont atteint leur objectif : museler la presse sur la question de l'islamisme. 

VIDÉO : 

Résultats de recherche d'images pour « sept-sorts »

Je crois que certains medias reçoivent des pots-de-vin du Qatar, de l'Arabie saoudite ou des Etats-Unis pour ne pas critiquer l'islam ou l'immigration massive, mais la terreur de se faire égorger ou exploser explique aussi pas mal d'oublis, de modérations voire de contrevérités sur la question.

Ajoutons à ces deux facteurs, la corruption et la terreur, un troisième facteur : la doxa néogauchiste actuel qui remplace la lutte des classes par la lutte des races, en créant ses propres races : blanc, marron, noir, asiatique. C'est un antiracisme fou qui est plus raciste que le racisme qu'il dénonce et qui est secondée par la haine de l'occident, de l'Européen, de l'Américain, du Blanc. Blanc, un terme censé décrire une réalité physique, la couleur de peau, est devenu péjoratif. Un noir qui arbore fièrement le drapeau français est un bounty. Le multiculturalisme est devenu une valeur, la défense de la culture occidentale, des droits de l'homme de la science est devenue du racisme. La culture occidentale est vue comme oppressive et colonisatrice, les autres minorités (du moment qu'ils ne sont pas blanches), seraient-elles pédophiles, cannibales, scatophages ou esclavagistes, sont portées aux nues sans que la contradiction soit vue entre des valeurs rétrogrades et les valeurs progressistes traditionnelles de la gauche pour la liberté, l'égalité et l'émancipation des hommes. 

Voir aussi : 





Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...