11 février 2018

Réponse à Émilie sur ma supposée haine des musulmans (2)

Image associée


Émilie :
Comme tous les articles sur le sujet [l'islam], je ne lis qu'en diagonale...

Je réponds juste sur cette attaque qui démontre le mépris et l'ignorance des personnes qui l'ont proférée : "les seuls qui se convertissent à l'islam sont les intellectuellement faibles".

Je suis convertie à l'islam et titulaire d'un master : c'est compatible ? Et bizarrement, la majeure partie des convertis de mon entourage sont des gens très éduqués.


Par ailleurs, quand j'ai commencé à m'intéresser à l'islam, je ne connaissais ni arabes, ni musulmans, je vivais dans une petite ville avec 1 famille d'arabes "intégrés" et une famille de noirs, avec lesquelles je n'avais pas de contact. Donc pas d'influence. J'ai eu une enfance heureuse et "normale". Je suis issue d'une famille 100% française de souche, de classe moyenne.

Alors, comment expliquez-vous ça ? Surtout que je ne suis pas un OVNI : beaucoup de convertis ont le même profil que moi.

Comme pour beaucoup de sujets, les gens ont tendance à voir les choses à travers le prisme de leur culture, de leurs valeurs, de leurs croyances, et à facilement suivre ce qui les arrangent...

AA : Le concept "intellectuellement faible" n'est pas très précis. Je peux te répondre que l'on peut avoir de bonnes compétences dans un domaine et être très naïf dans un autre. L'intelligence dépend en effet des domaines d'expertise. On peut être considéré comme quelqu'un de très intelligent dans un ou plusieurs domaines et être nul aux échecs ou en géométrie dans l'espace. Donc ta réfutation n'en est pas une.

Pour moi, l'islam est une des pires choses qui soient et je ne dis pas ça parce que ça m'arrange. J'ai des arguments nombreux et solides pour l'affirmer. Ce ne sont pas des arguments factices ou fallacieux, ils sont basés 1) sur les sources fondamentales de l'islam, mais aussi 2) sur les effets de l'islam (selon le proverbe "on juge un arbre à ses fruits").

 "Comment expliquez-vous ça ?", me demandes-tu.

Va voir la vidéo de David Wood qui constitue une explication du nombre de convertis alors qu'il y a de plus en plus d'attentats terroristes islamiques.


et dis-moi un peu ce que tu en penses : es-tu d'accord avec son analyse ? Est-ce que ça correspond à ce que tu as vécu ?

Comme je ne connais pas bien encore ce que tu penses vraiment sur l'islam et sur la vie et le monde en général et comment tu en es arrivée à te convertir, je ne peux pas avancer d'explication autre que celle de David Wood.

---------------------------------

Émilie :

Bonjour,

Je suis très attristée par cette haine que vous vouez à l'islam et aux musulmans et qui pourrit un peu votre blog, que j'aime beaucoup par ailleurs.

Je n'ai lu qu'en diagonale cet article qui, comme tous les autres sur le même sujet, n'est que le résultat de la peur et de l'ignorance, et ne vaut donc pas la peine que j'y perde mon temps.

Je souhaitais juste répondre à cette phrase : "Faut-il prendre le risque [...] de ne pas interdire le Coran comme on l'a fait jadis pour Mein Kampf ?"

Alors voici ma réponse : interdisez le Coran autant que vous voulez car, pétrie d'ethnocentrisme que vous êtes, vous ne pouvez pas comprendre que la civilisation musulmane est une civilisation de l'oral, et que c'est sa force (sans parler du fait que Dieu est son gardien, car ça vous n'y croyez pas de toute façon...).

Donc, même si vous brûliez chacun des exemplaires qui se trouve sur cette terre, vous n'élimineriez pas le Coran, car il y a des milliers de musulmans qui le connaissent par cœur. Et généralement, ils ne l'ont pas appris d'un exemplaire écrit, mais d'un cheikh (quelqu'un qui connaît le Coran par cœur), qui lui-même l'avait appris de son cheikh, etc.

Je ne sais pas si mon commentaire vous effraiera encore plus, mais sachez en tout cas que quoi que vous fassiez, vous ne pouvez rien face à la foi et à la force de Dieu. Donc nous sommes sereins et jugeons les propos comme les vôtres plus pathétiques qu'autre chose.

A bon entendeur !

AA :

Haine vouée à l'islam, oui, complètement, car l'islam me voue une haine implacable et me destine à l'enfer et me désigne comme cible aux musulmans djihadistes. Je ne te cite pas les nombreux versets, il y en a plus d'une centaine. L'islam considère les non-musulmans comme des êtres inférieurs que l'on peut tuer ou réduire en esclavage. Et c'est une des centaines d'objections qui me font haïr l'islam. Car depuis la dernière fois où l'on a échangé, j'en ai encore appris des vertes et des pas mûres.

Quand je parle d'islam, je ne parle pas de ton islam à toi qui est peut-être bien sympathique et inoffensif. Je parle de l'islam du Coran, des hadiths sahih de Bukhari et de Muslim, des exégèses d'Ibn Kathir et d'al-Tabari.

Haine aux musulmans, ça dépend, c'est comme pour tout le monde.

Si un chrétien, un juif, un bouddhiste fait exploser une rame de métro (attentat RER B), assassine des journalistes à la kalach (Charlie Hebdo), égorge des jeunes fille sur le quai d'une gare (Gare saint-Charles), poignarde des policiers, mitraille des gens qui sirotent leur coca en terrasse d'un café, éviscère le public d'un concert (Bataclan), je ne vais pas l'aimer, c'est sûr. Et pourtant, tu vois, il ne sera pas musulman.

Mais force est de constater que ce genre de choses n'est le fait pratiquement que des musulmans.

Au moins un attentat terroriste par jour (musulmans sur chrétiens, sunnites sur chiites, musulmans sur bouddhistes, musulmans djihadistes sur musulmans "hypocrites" selon eux, musulmans sur juifs, musulmans sur yazidis, etc.) https://www.thereligionofpeace.com/

Je ne vais pas perdre mon temps à aller étudier à fond le bouddhisme et le christianisme pour voir si ces religions contiennent en eux-mêmes des germes de terrorisme.

Un musulman qui se bat contre le terrorisme, contre les crimes d'honneur, contre les mariages forcés, contre l'esclavage des non-musulmans, contre la lapidation des femmes adultères, contre la flagellation des adultères, contre les violences faites aux femmes et aux jeunes filles et le statut inférieur qu'elles ont dans l'islam, contre le statut de dhimmi et pour l'égalité entre gens de confessions différentes, contre la censure à l'égard des intellectuels et des journalistes, par contre, je vais bien l'aimer.

Je sais qu'il y a plusieurs sortes de musulmans. Il suffit d'ailleurs de naître d'un père musulman pour être de facto musulman. Après, tout dépendra de son éducation.

Si tu fais partie de la catégorie de musulmans que j'aime bien, sache que tu es autant une cible que moi pour les groupes djihadistes (voir liste ci-dessous), car ils te considèrent comme musulmane hypocrite qui ne respecte pas les principes de la charia. Ont-ils mal ou pas lu le Coran, comme dirait Renaud dans Manhattan Kaboul ?

"O prophète ! Combats les hypocrites et les infidèles, traite-les avec rigueur. La géhenne est leur demeure. Quel détestable séjour !" (Coran 9,73)

LES 18 PLUS IMPORTANTS GROUPES DJIHADISTES
AFRIQUE
- Al-Mourabitoun
- Ansar al-Charia
- Ansar Dine
- Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)
- Boko Haram
- Chebabs

ASIE
- Abou Sayyaf
- Lashkar-e-Toiba
- Al-Qaïda
- Émirat du Caucase
- Jemaah Islamiyah
- Mouvement islamique du Turkestan oriental
- Mouvement islamique d'Ouzbékistan
- Talibans

MOYEN-ORIENT
- Front al-Nosra
- Al-Qaïda dans la péninsule arabique
- Ansar Beït al-Maqdess
- Daech
Ce ne sont que les 18 plus connus ou importants, mais il y en a 150-200 dans le monde.

Emilie : 
Bonjour,

As-tu vu que j'avais répondu à tes réponses sous les articles ?

Si non, les voici :

POUR LE PREMIER :

Je te rejoins tout à fait sur l'intelligence et les compétences. D'ailleurs, je trouve ton blog admirable pour la partie manuels anciens, mais complètement à côté de la plaque pour la partie (hors sujet, vu le titre du blog...) sur l'islam...

Ce qui est rigolo, c'est que je correspond (comme la plupart des convertis que je connais) à la définition de la vidéo : "informée et libre" :)

C'est encore une fois faire preuve de mépris et d'ignorance de taxer tous les convertis d'idiots qui suivent ce qu'on leur dit sans réfléchir. Car ça n'est bien sûr pas le cas de la plupart.

Déjà, la plupart des musulmans a déjà lu (ou au minimum entendu) le Coran au moins une fois dans sa vie ! Donc toutes tes analyses qui visent à montrer que les musulmans suivent aveuglément l'islam parce qu'ils n'en connaissent pas les textes est hors de propos : elle se base sans doute (consciemment ou non) sur ce que tu connais du christianisme !

Pour mon cas perso, j'ai mis 2 ans 1/2 à lire la Bible (Torah et Evangiles comprises), le Coran, et différents livres relatifs à l'islam, avant de me convertir. A la base, mon but était de lire des livres dont j'entendais beaucoup de choses de la part de gens qui ne les avaient généralement pas lus ! Et franchement, j'ai plus été choquée par la Bible que par le Coran !

Et jusqu'à ma conversion, je n'ai jamais mis les pieds dans une mosquée ! Ça a vraiment été un cheminement personnel, qui a fait suite à beaucoup de lectures et de recherches.


POUR LE DEUXIÈME :

J'avoue que je suis toujours surprise de voir des gens qui ne croient pas à une religion se plaindre que celle-ci les destine à l'Enfer ! Eh bien, si tu n'y crois pas, en quoi ça te dérange ?! Par ailleurs, en islam, nous n'avons pas le droit de prédire le Paradis ou l'Enfer aux gens, tout simplement parce que Seul Dieu connaît la destination de chacun. Et il se peut que tu passes ta vie sur le droit chemin et que tu dévies à la fin, ou inversement ! C'est tout ce que je te souhaite :)

Sinon, l'islam dont tu parles et que tu dis haïr, c'est bien le mien :) Et je ne vois pas comment il pourrait en être autrement : tu ne peux pas te dire musulman et réfuter le Coran ! Ça n'a aucun sens !

Quant à dire que tu haies les musulmans parce que l'un d'eux commet un attentat, et que tu haïrais les juifs ou les bouddhistes si l'un d'eux commettait un attentat en France (si j'ai bien compris), c'est complètement débile. Du coup, si un Français de souche commet un attentat au nom de valeurs qui sont les tiennes, tu vas te haïr toi-même ?!

En ce qui concerne le fait que le terrorisme serait le fait des seuls musulmans, c'est effectivement ce que les médias laissent à penser, mais pas les chiffres ! Je t'invite d'ailleurs à lire cet article : https://www.legrandsoir.info/les-terroristes-sont-ils-tous-des-musulmans-c-est-bien-loin-d-etre-la-realite-the-daily-beast.html
Quant à ta dernière phrase, elle n'est pas complète ("Bref, je ne comprends pas comme une femme cultivée"), mais je vois où tu veux en venir car je pense la même chose de toi : je ne comprends pas comment une femme cultivée, capable d'un si magnifique blog (pour la partie manuels anciens, je le répète) peut se vautrer dans la haine aveuglément...


AA : 
Je n'avais pas vu ta réponse. Désolé et merci d'avoir répondu. Je ne peux pas faire autrement qu'insulter l'islam et j'en suis navré pour toi, mais vois-tu, je pense que tu es dans le camp du mal absolu. Il n'y a quasiment rien qui puisse être sauvé de l'islam, soit c'est faux, soit c'est stupide, soit c'est évident, soit c'est immoral, quasiment tout doit être abandonné. 


Je ne vois donc pas en quoi haïr l'islam serait mauvais. C'est une religion perverse et criminelle qui demande de tuer des innocents, qui autorise l'esclavage, la pédophilie et la violence conjugale. Mohammed est un faux prophète, un gourou manipulateur ou en tout cas l'image que l'islam donne de ce personnage est celle-là. 

A partir de là, je ne comprends pas comme une femme cultivée peut défendre cela. 

Cautionnes-tu le mariage et l'acte sexuel pour les filles prépubères, autorisé par le Coran et comme l'a fait Mohammed avec la petite Aïcha ?

Cautionnes-tu l'esclavage sexuel autorisé par Coran 4, 24 (Mohammed a eu au moins 4 esclaves sexuelles) ?

Cautionnes-tu le fait d'obliger quelqu'un à choisir entre la conversion et la mort (Coran 9, 29) + le hadith d'où est tirée la chahada : "Il m'a été ordonné de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils déclarent qu'il n'y a d'autres divinités qu'Allah et que Muhammad est Son Messager, qu'ils accomplissent la prière et s'acquittent de la Zakât (aumône obligatoire). S'ils s'y conforment, ils préserveront de moi leur vie et leurs biens, sauf infraction punie par l'Islam. Il appartient ensuite à Dieu de les juger." ?

Cautionnes-tu l'autorisation pour le mari de frapper son épouse s'il soupçonne une désobéissance, par exemple si celle-ci ne consent pas à l'acte sexuel de la manière que demande le mari (Coran 4, 34) ?

Je ne confonds pas islam (pour moi, l'islam, c'est ce qui se dégage du Coran et des hadiths) et musulmans. 
L'islam est mauvais, les musulmans doivent être traités au cas par cas. Il y a toutes sortes de musulmans. 

Le lien que tu cites sur le terrorisme est ridicule : une officine d'extrême-gauche pro-islam et pro-palestinien. Ils font tout pour minimiser les attentats terroristes djihadistes en les comparant avec tout et n'importe quoi. Pour voir la liste des attentats musulmans depuis 2001, il suffit d'aller ici : https://www.thereligionofpeace.com/

Je n'ai pas dit que le terrorisme est le fait des seuls musulmans, mais la principale source de terrorisme et de loin dans le monde est l'islam (il y a aussi les trafiquants de drogue au Mexique qui sont d'ailleurs liés au Hezbollah) et le principal danger dans mon pays est l'islamisme qui est une version littérale de l'islam (Frères musulmans et salafistes) qui vise à conquérir le monde entier et à le soumettre à la loi immonde et totalitaire de la charia. 

Par contre, je dis que l'islam est une religion terroriste, et du fait de la loi des grands nombres, il est normal qu'une proportion non négligeable de musulmans croyants (pas des musulmans qui ne connaissent rien) cautionnent cette terreur, y participent activement, politiquement, financièrement ou militairement. 

Le terme terroriser est dans le Coran. Il faut jeter la terreur dans le coeur des ennemis. (à la sourate 8 peut-être, je ne sais plus)
Mohammed : "J'ai vaincu par la terreur" (Bukhari 4.52.220)


L'islam demande aux musulmans de participer à la guerre sainte pour aller répandre par le combat armé l'islam auprès des mécréants qui pour eux d'après le Coran sont pires que des bêtes, qui sont des singes ou des chiens : le résultat c'est depuis 1400 ans des massacres d'une cruauté et d'un sadisme inégalés dans l'histoire, des génocides, des conversions forcées (sinon c'est la mort), de l'esclavage (Mohammed avait un cheptel d'esclaves), des viols sur des esclaves sexuels (Mohammed en a eu au moins 4). 

"J'avoue que je suis toujours surprise de voir des gens qui ne croient pas à une religion se plaindre que celle-ci les destine à l'Enfer ! Eh bien, si tu n'y crois pas, en quoi ça te dérange ?!"

Réponse facile : ça me dérange qu'une religion apprenne à ses adeptes à longueur de versets à considérer les non-adeptes comme des créatures mauvaises, des criminels, des sous-merdes qui seront promis au feu de l'enfer, juste parce qu'ils ne connaissent pas le Coran (des milliards d'hommes présents et passés) ou juste parce qu'ils rejettent un seul de ses versets. 

Si le Coran n'appelait qu'à la haine, à la moquerie, à la discrimination et à la persécution religieuse, ce serait déjà un crime, mais le Coran appelle carrément au massacre des non-musulmans (sourate 9).

Toi aussi tu iras peut-être en enfer d'après l'islam car tu es une musulmane hypocrite. Ta destination sera l'enfer d'après l'islam car tu as parlé à un mécréant alors que tu dois t'en détourner, surtout que tu es une femme et discuter avec un homme peut être considéré comme le début d'une relation adultère. 

Tu ne considères pas que l'urine de chameau est un remède. (hadith sahih)

Si une mouche tombe dans ta soupe, tu ne l'avales pas. (hadith sahih)

Il y a des tas de raisons encore pour lesquels tu peux être considérée comme hypocrite et pour lesquelles un musulman qui se considère comme un bon musulman peut te faire exploser la cervelle. 

C'est pourquoi la majorité des attentats dans le monde touche des musulmans : il y a déjà la guerre sunnites-chiites, mais aussi diverses branches de sunnisme entre elles, plus des rivalités entre groupes terroristes, entre groupes terroristes et groupes plus conciliants qui acceptent le jeu politique.

-----------
Emilie
Je pense qu'il est impossible de discuter avec toi sur ce sujet étant donné que tu as déjà une idée toute faite et que quel que soit ce qu'on peut dire tu l'interpréteras à ta façon.
Pour preuve, lorsque j'ai dit qu'on ne pouvait garantir l'enfer ou le paradis à personne : tu me rétorques encore que l'islam qualifie certaines personnes de "sous-merde" ?! C'est complètement faux !
2e preuve : tu me reproches d'avoir pris un lien d'un site pro-musulman (si c'est vrai, ça n'était pas fait exprès), alors que toi-même tu (ne) cites (que) des sites clairement anti-musulmans !

Tu confonds tout et interprète les choses très librement.
C'est dommage, car la haine pourrit le cœur de celui qui la ressent...

Je reviens juste sur les massacres inégalés dans l'Histoire... Pour rappel, le plus grand massacre de l'Histoire est celui des Indiens d'Amérique, qui totalise plus de morts que tous les morts des guerres du XXe siècle... Et je ne pense pas que les musulmans en soient responsables...

Quant aux conversions forcées, ça n'a aucun sens étant donné d'une part que chaque acte en islam est subordonné à l'intention, et d'autre part que la conversion n'a de valeur que si elle est faite sincèrement et pour Dieu Seul.

Bref, en espérant que tu trouves la paix, j'arrête de mon côté de perdre mon temps :)


AA : Désolé de t'avoir chagrinée et vexée, Émilie, mais je n'ai pas de mauvaises intentions à ton égard. Je voudrais te montrer que l'islam est mauvais pour toi, pour tes enfants, pour la société. Il n'est bon que pour les dictateurs et les pervers. C'est ma thèse. Et je te le redis, je ne veux pas faire de mal aux musulmans, je veux seulement me protéger, protéger mon pays et protéger les musulmans eux-mêmes contre les effets destructeurs de l'islam sur la moralité, la société et le sens commun. Je veux bien changer d'avis. Mais pas sous la contrainte. Seulement si je vois dans le Coran et les hadiths que j'ai tort. "Je pense qu'il est impossible de discuter avec toi sur ce sujet étant donné que tu as déjà une idée toute faite et que quel que soit ce qu'on peut dire tu l'interpréteras à ta façon." Si, c'est possible de discuter. La preuve, on discute. Simplement, je ne prends pas pour argent comptant les arguments fallacieux des musulmans sur leur religion que pour la plupart ils ne connaissent pas. Je n'ai pas d'idée toute faite, j'ai des idées que je me suis construites peu à peu en me renseignant, en analysant et que je continue à construire. J'en laisse de côté certaines, j'en ajoute d'autres, j'en améliore. "Pour preuve, lorsque j'ai dit qu'on ne pouvait garantir l'enfer ou le paradis à personne : tu me rétorques encore que l'islam qualifie certaines personnes de "sous-merde" ?! C'est complètement faux !" Tu as raison d'après le Coran, mais tu ne dis pas toute la vérité. C'est un mensonge par omission. Et si tu ne le fais pas exprès, c'est simplement une erreur constituant à faire une fausse généralisation. En effet, l'enfer est réservé aux mécréants. C'est une certitude. La destination des mécréants, c'est l'enfer. Ils auront la peau brûlée dans le feu de l'enfer, et quand ils n'auront plus de terminaisons nerveuses et qu'ils ne sentiront plus la douleur, Dieu leur donnera une nouvelle peau et ainsi de suite pour l'éternité. Même Mère Thérésa, l'abbé Pierre ou l'esquimau qui n'a jamais entendu parler de la Bible ou du Coran. Il n'y a que les musulmans qui ont une chance d'aller au Paradis. Dans un hadith, il est même précisé que sur 100 musulmans, seuls 1% iront au Paradis. Je peux te retrouver la référence.

"tu me rétorques encore que l'islam qualifie certaines personnes de "sous-merde" ?! C'est complètement faux !" Alors, là, tu as raison. C'était pour abréger. Le Coran et les hadiths n'emploient jamais ce terme, mais si on résume, on obtient sous-merde ou sous-homme ou être vile et inférieur. 2.161. Ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, recevront la malédiction d'Allah, des Anges et de tous les hommes. 2.162. Ils y demeureront éternellement; le châtiment ne leur sera pas allégé, et on ne leur accordera pas le répit. Donc tu vois, le mécréant, même le meilleur des hommes, va forcément en enfer d'après le Coran. De plus, même s'il a fait de très bonnes actions, qu'il a sauvé des gens de la noyade et tout ce que tu veux de bon, non seulement il ira en enfer mais en plus son châtiment (être brûlé) n'est pas allégé (c'est pour l'éternité et le feu est aussi vif que pour les criminels) et sans répit. Celui qui a dit ça, - en admettant que ce soit une divinité, car évidemment c'est une invention humaine -, est-ce une divinité bonne ou une divinité mauvaise (un diable, un sheitan, un ibliss) ? Plutôt un dieu pervers, sadique, intolérant, injuste et cruel, donc une divinité du mal. Les Anges tels que décrits ici, de même, sont plutôt des démons serviteurs du diable. Et si tous les hommes vont maudire les mécréants, cela veut bien dire que ces mécréants ne sont pas des hommes d'après le soi-disant dieu Allah. Le Coran déshumanise le non-musulman. Seuls les musulmans sont de vrais hommes. Ils maudiront en enfer les mécréants pour l'éternité, même les hommes les meilleurs. Pourquoi ne seraient-ils pas eux aussi sadiques, cruels, injustes, intolérants alors qu'on leur donne l'exemple d'un dieu et de ses anges sadiques, cruels et dénués de toute miséricorde ? Et là, ce sont des versets abrogés. Ah, elle est belle, la meilleure des communautés ! 3.110. Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d'entre eux sont des pervers. 3.111. ils ne sauront jamais vous causer de grand mal, seulement une nuisance (par la langue); et s'ils vous combattent, ils vous tourneront le dos, et ils n'auront alors point de secours. 3.112. Où qu'ils se trouvent, ils sont frappés d'avilissement, à moins d'un secours providentiel d'Allah ou d'un pacte conclu avec les hommes,. Ils ont encouru la colère d'Allah, et les voilà frappés de malheur, pour n'avoir pas cru aux signes d'Allah, et assassiné injustement les prophètes, et aussi pour avoir désobéi et transgressé. Les versets abrogeants ces versets sont encore bien pires. Ils demandent de haïr, de terroriser et de tuer les mécréants ici bas sans attendre le jugement dernier. 8.22. Les pires des bêtes auprès d'Allah, sont, [en vérité], les sourds-muets qui ne raisonnent pas . 8.23. Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien, Il aurait fait qu'ils entendent. Mais, même s'Il les faisait entendre, ils tourneraient [sûrement] le dos en s'éloignant. "Les pires des bêtes" sont, d'après le Coran dicté par Allah ceux qui ne croient pas en ce dieu qui autorise la pédophilie, l'esclavagisme, la violence conjugale, etc. Encore une fois, celui qui parle, le supposé dieu Allah, n'a pas l'air d'un vrai dieu, mais plutôt d'un diable, une divinité perverse qui égare et asservit. Au contraire, ceux qui ne croient pas parce qu'ils ne sont pas d'accord avec l'esclavage, la pédophilie, la violence sur les femmes, sont des gens qui ont conservé leur humanité et non "les pires des bêtes". 8.55. Les pires bêtes, auprès d'Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement), 9.25 Ô vous qui croyez! Les associateurs ne sont qu'impureté : qu'ils ne s'approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci . "2e preuve : tu me reproches d'avoir pris un lien d'un site pro-musulman (si c'est vrai, ça n'était pas fait exprès), alors que toi-même tu (ne) cites (que) des sites clairement anti-musulmans !" Le problème n'est pas l'origine des phrases, mais leur contenu. Il apparaît clairement que les sites pro-islam n'hésitent pas à mentir très souvent et très abondamment pour protéger l'islam et salir l'occident. Il faut croiser ces informations avec des références historiques fiables et les sources islamiques. Encore une fois tu dis anti-musulman. Mais moi je dis anti-islam, et être anti-islam c'est en fait être pro-musulman également, car comme vous-mêmes le faites sans cesse remarquer, les musulmans sont les premières victimes du terrorisme djihadiste qui prend sa source dans le Coran (et spécialement la sourate 9). Les musulmans et spécialement les femmes et les minorités musulmanes (chiites, soufis, etc.) sont les premières victimes de leur propre religion qui les asservit, les terrorise, les soumet à des rituels déshumanisants, les endoctrine et les maintient dans l'ignorance : égorger des moutons, jeûner le jour et se baffrer la nuit pendant tout un mois, aller à la Mecque pour faire le tour d'un caillou, faire les prières à des heures indues et toute la journée, devoir subir l'appel à la prière qui déconcentre totalement les gens qui réfléchissent, qui discutent, qui font de l'art ou de la musique, et plein de rituels saugrenus et moyen-âgeux pour savoir comment boire, comment aller aux toilettes, comment se laver les fesses, comment sortir des toilettes, etc. Tu confonds tout et interprète les choses très librement. C'est dommage, car la haine pourrit le cœur de celui qui la ressent... "Je reviens juste sur les massacres inégalés dans l'Histoire... Pour rappel, le plus grand massacre de l'Histoire est celui des Indiens d'Amérique, qui totalise plus de morts que tous les morts des guerres du XXe siècle... Et je ne pense pas que les musulmans en soient responsables..." Alors, non, le plus grand massacre, c'est le génocide des hindous par les djihadistes arabo-musulmans : 80 millions de morts entre 1000 et 1500. Quant au massacre des Indiens d'Amérique, on doit distinguer les massacres proprement dits et les morts dues au maladie, beaucoup plus nombreuses. "Quant aux conversions forcées, ça n'a aucun sens étant donné d'une part que chaque acte en islam est subordonné à l'intention, et d'autre part que la conversion n'a de valeur que si elle est faite sincèrement et pour Dieu Seul." Je te demande juste de lire et relire le verset de l'épée : 9.5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. ou le verset 9.29 : 9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies. Après avoir joué l'étonné devant l'idée de conversions forcées, les musulmans que je croise sur le net passent ensuite à l'étape suivante : le CONTEXTE. "Ces versets sont hors contexte, prétendent-ils, ils ne valent que pour l'époque du prophète où les pauvres musulmans qui n'avaient fait de mal à personne étaient persécutés par les méchants juifs, chrétiens et polythéistes." Or, ces versets ne sont pas hors contexte mais valent pour l'éternité d'après le sunnisme classique. Voir la démonstration suivante : Coran & Contexte: "Combattez ceux qui ne croient pas" (9:29) - David Wood https://www.youtube.com/watch?v=HeDfQbcb6kM "Bref, en espérant que tu trouves la paix, j'arrête de mon côté de perdre mon temps :)" Je suis en paix, mais l'islam m'a déclaré la guerre depuis 1400 ans. Je pratique donc un contre-djihad pour sauver la paix et la liberté dans le monde face à l'emprise croissante du totalitarisme islamique. "Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."



----------------------------------------------------------------------
ANNEXE : 

islamophobie - Un terme utlisé par des traitres islamo-collabos
Notes préliminaires
Barbarisme : Faute contre le langage soit dans la forme, soit dans le sens du mot (mot créé ou altéré, dévié de son sens, impropre) CNRTL.

Intox : Campagne systématique de mise en condition de l’opinion publique par la diffusion d’opinions tantôt vraies tantôt fausses et plus ou moins alarmantes. CNRTL.

« Islamophobie », quel est ce terme ?

Un terme à la mode fleurissant chez les islamistes, les collabos, les politiciens, les médias, et à tout propos, depuis quelques années.

Une recherche du terme « islamophobie » dans le dictionnaire de l’Académie 8e et 9e éditions retourne l’information suivante :

« Aucun document ne correspond à ces critères »

De la même manière une recherche dans les « Le Trésor de la langue française »1 ne donne aucun résultat.

Il est à remarquer que les mêmes recherches sur les termes « homophobie », « christianophobie », ou « judéophobie » ne donnent pas plus de résultat …

Par contre les termes « xénophobe », « xénophobie » sont largement définis. Pour quelle(s) raison(s) ? Mystère !

Ces constatations amènent à penser que le barbarisme « islamophobie » sans être, nécessairement d’origine récente serait redevenu « très tendance » récemment.

Plus particulièrement depuis 1988, quand l’OCI (Organisation de la Coopération Islamique) avait réussi à rassembler une majorité de votes, au sein des organismes de protection des droits de l’homme2 et de l’Assemblée générale de l’ONU, en faveur de résolutions défendant « la lutte contre la diffamation envers les religions (Comprendre : la diffamation envers l’islam) ».

Origines du terme

Il apparaît que tous les initiés – pas au point de savoir qu’il s’agit d’un barbarisme – soient nécessairement d’accord sur l’origine du terme « islamophobie ».

La « première utilisation » de ce barbarisme serait celle faite par le peintre Alphonse Étienne Dinet4 et celle faite par l’intellectuel algérien Sliman Ben Ibrahim dans sa biographie du prophète (1918).


A lire aussi:

Mot-clé: islamophobie

L’islamophobie, la contre-enquête : « La France manipulée à grande échelle »
Vous avez dit islamophobie ? Une mise au point
Islamophobie : ma défense devant la Justice - Ivan Rioufol
Quand l’antiracisme rapporte gros… Pierre Cassen - Riposte Laique
Guerre contre l’islam : feu à volonté sur les prières de haine
Le dictionnaire de l’islamophobie marque l’entrée en vigueur de la charia en France
Un forum européen contre l'islamophobie encouragé par Michaël Privot...un Frère Musulman
Hollande-Valls-Cazeneuve encouragent un délit mondial de blasphème
Application de la charia: L’Arabie saoudite, veut une loi mondiale contre le blasphème de l’islam
Délit de faciès, arme politique de l’anti-France ?
Les Belgo-Marocains démoralisés car victimes de discrimination ? Voici la réponse des Belgo-Belges ! (9 articles)
Diffamation envers le Bloc identitaire : le directeur de publication d'Oumma.com renvoyé au tribunal
Il faut éradiquer l’islam pour l’empêcher de détruire la France
De Paris à Copenhague, la liberté a un prix. L’Europe est une terre de conquête pour le djihad
Lisez le Coran, monsieur Juppé : il y va de la République !
Un maire UMP interné pour ce tweet : "Il faut interdire le culte musulman en France"
Valls le traitre bichonne son électorat dans des écoles musulmanes et mosquées
Pourquoi il faut dissoudre le CCIF et expulser ses dirigeants
Des livres pronant le djihad, la mort des athées, juifs, chrétiens, apostats, toujours en vente !
Courageuse & merveilleuse Zineb El Rhazoui, marocaine apostate, qui dénonce la violence de l'islam
Georges Soros, ce juif anti sioniste qui finance l’islam politique
La Vache Qui Rit accusée d’islamophobie dans ses Apéricubes
La place de l'islam fracture Les Républicains (faux Républicains UMP)
[France] Nouvelles affiches RR: L’islamophobie n’est pas un délit, c’est de la légitime défiance !
Délit d’islamophobie : après avoir aidé les islamistes, Fourest gémit…
Le CCIB tente de prouver l'islamophobie des Liégeois...et pond une factsheet truffée d'erreurs
Les actes islamophobes auraient doublé depuis 2011 selon le CCIB ...Cette fois, la coupe est pleine ! (5 articles)
Quand le “Collectif contre l’Islamophobie en France” abuse de Photoshop…
Le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) pratique la takkiya à des fins publicitaires

Mais, Dahou Ezzerhouni a cité plusieurs autres utilisations en français dès 1910, et à partir de 1912, dans :

« La politique musulmane dans l’Afrique Occidentale Française » d’Alain Quellien, publié en 1910 » ;

« la Revue du Monde Musulman en 1912 et 1918 » ;

« la Revue du Mercure de France en 1912 » ;

« Haut-Sénégal-Niger de Maurice Delafosse en 1912 » ;

« Journal of Theological studies en 1924. »

Une explication particulièrement intéressante

Selon Christopher Allen (dans son ouvrage « Islamophobia. » – 2010), lors de ses « premières utilisations », ce barbarisme n’avait pas la même signification que dans son utilisation actuelle :

« …à l’origine, le terme faisait allusion à une crainte de l’Islam par les musulmans, et non une crainte ou la haine des musulmans par des non-musulmans… »

Laurent Mucchielli, dans un article de son blog « le vieux singe »5 précise :

« … J’ai démontré dans un article précédent que ce mot n’était pas un article d’importation, mais qu’il avait été employé (avec son antonyme islamophilie9 ) il y a un siècle par des administrateurs coloniaux français… »

Caroline Fourest affirme que ce terme

« …a pour la première fois été utilisé en 1979 par les mollahs iraniens souhaitant faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de « mauvaises musulmanes »… »

Alain Gresh10 , mentionne une utilisation de l’expression « délire islamophobe » dès 1925 en France.

La version en langue anglaise de Wikipedia faisant référence aux travaux de plusieurs auteurs6 , mentionne :

« … The term dates back to the late 1980s or early 1990s, but came into common usage after the September 11, 2001 attacks in the United States…. »

« … Le terme remonte à la fin des années 1980 ou au début des années 1990, mais est entré en utilisation commune après les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis…. »

Pour certains « autres » qu’il n’est pas indispensable de citer, tant leurs délires anti-occidentaux sont des phénomènes récursifs :

« … les Services des Renseignements occidentaux ont inventé ce terme pour créer la crainte de l’islam chez les citoyens. On nous répète que cela était nécessaire, après la fin de la guerre froide, l’effondrement de l’Union Soviétique, et du bloc « socialiste » en Europe de l’Est. Les tenants de cette théorie prétendent que l’occident a toujours eu besoin d’un ennemi commun pour maintenir sa cohésion et ses alliances. La menace communiste a été utilisée à cet effet durant un demi-siècle, et maintenant c’est l’islam est utilisé pour la même chose… »

Sens donné au barbarisme
Que le barbarisme « islamophobie » soit ou non défini dans des dictionnaires étant des références de la langue française, soit apparu à telle ou telle époque, dans telle ou telle circonstance, soit ou non défini et qu’il soit apparu à telle époque plutôt qu’à telle autre, et dans telle ou telle circonstance, cela n’a aucune importance et relève d’une querelle sur le sexe des anges.

En psychologie, la phobie est définie comme :

« … Symptôme prévalent des névroses obsessionnelles, caractérisé par une réaction d’angoisse ou une répulsion ressentie devant le même objet, la même personne ou une situation bien déterminée … » (CNRTL)

Ceci amène à considérer que le barbarisme « islamophobie » soit donc « une forme de névrose caractérisée des occidentaux, par la peur morbide, l’angoisse, de l’islam ».

Il n’y a dans cette définition de la phobie, en psychologie, aucune idée de haine !

Littéralement, le contenu sémantique associé au barbarisme « islamophobie » est la crainte de l’islam, et non celle de ses adeptes, les musulmans.

Les spécialistes de l’étude de l’évolution sémantique ont établi que :

« … les mécanismes font passer d’un sens à un autre. Ces mécanismes sont toujours les mêmes :

les mécanismes objectifs : …
les mécanismes subjectifs :
… passage du sens neutre au sens péjoratif ;
… passage du sens neutre au sens mélioratif7  ;
… passage du sens fort au sens neutre…. »
Pour être conforme à l’air du temps, pour déterminer ce à quoi le barbarisme « islamophobie » correspond, il convient donc de se reporter à des « définitions coutumières » que l’on peut trouver dans différents documents quels que soient leurs supports : séquence vidéo, discours, texte. Tous ont des origines partisanes, relativement récentes, et pas toujours très claires. Ces définitions coutumières ne sont pas homogènes et comportent parfois quelques contradictions, même partielles.

Dans de nombreux textes pour la plupart : « copiés – collés » par des apprentis manipulateurs se croyant importants, le barbarisme « islamophobie » est fréquemment associé aux termes de racisme,  xénophobie et autres noms d’oiseaux.

Avec cette association à d’autres termes, correspondant à des comportements inacceptables, il y a « passage du sens neutre au sens péjoratif ».

Cette association n’est pas le fait du hasard, quand bien même elle serait celui de personnes n’ayant qu’une idée approximative du sens des mots. Ces dernières sont de plus en plus nombreuses !

Elle est directement liée à une volonté délibérée d’amalgame, « art » dans lequel :

les soviétiques, en particulier le premier secrétaire du parti, par ailleurs « petit père des peuples », Staline, et leurs séides ;
les socialistes-nationaux (ou nazis), en particulier le « sémillant ministre » à « l’éducation du peuple et à la propagande », Goebbels, et leurs séides ;
étaient passés maîtres.

Cet amalgame associant les termes de racisme, xénophobie au barbarisme « islamophobie » est important surtout pour ceux en étant les auteurs ou pour ceux s’y associant, pas toujours avec désintéressement, car il se retourne contre eux !

Aujourd’hui, que cela plaise ou non, mais sans que ce soit le moins vérifié8 , le barbarisme est utilisé pour désigner :

« … la peur et les préjugés à l’encontre de l’islam et par la suite la peur et le rejet des personnes de confession musulmane…. »

« … l’hostilité ou un sentiment négatif envers l’Islam,… »

« … une attitude considérée comme discriminatoire à l’encontre des personnes de religion musulmane, et par amalgame, des résidents d’origine maghrébine ou arabe …. »

(Source Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Islamophobie)

Donc, selon ce qui précède, le barbarisme « islamophobie », par la grâce des islamistes et collabos devenu « pseudo-concept » recouvrirait tout à la fois  :

la peur de l’islam ;
les opinions préconçues, le parti pris, le sentiment négatif et l’hostilité vis-à-vis de l’islam ;
la peur et le rejet des musulmans et le comportement discriminatoire à leur encontre ;
le comportement discriminatoire vis à vis des maghrébins ;
le comportement discriminatoire vis à vis des arabes.
D’aucuns ajoutent le comportement xénophobe et le comportement raciste.



Refusons d’employer leurs mots, la langue française est assez riche pour cela !

En refusant d’employer leurs mots, nous refusons leurs idées !

En refusant leurs idées nous refusons leur colonisation !

En refusant leur colonisation, nous les combattons !

Jean-François Cerisier

Prochain article (2/6) : « L’anti-islamophobie, pourquoi, pour quoi »

1 Centre National de ressources Textuelles et Lexicales : CNRS, l’unité mixte de recherche ATILF (Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française) et Université de Lorraine

2 Cette opération de l’OCI, pourrait être considérée comme « cocasse », quant on connaît le goût immodéré, de nombreux pays adhérents de cette association, pour la Liberté et les Droits de l’Homme, et quand on a lu la « déclaration islamique des droits de l’homme » … Non, ce n’est pas cocasse c’est une gigantesque manipulation !

4 Les peintures de cet artiste, dont une bonne part est consacrée aux femmes des territoires du sud-algérien (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne_Dinet) provoqueraient très certainement, aujourd’hui, la ire des tenants du système-islamique, et le qualificatif « d’islamophobe » !

5 http://www.vieuxsinge.fr/article-isla ... se-des-1910-64056408.html

9 A noter que le barbarisme « islamophobie » n’est en rien l’antonyme du terme « islamophilie »

10 Journaliste français auteur d’ouvrages sur le Moyen-orient et l’islam

6 http://en.wikipedia.org/wiki/Islamophobia

7 Si appréciation positive

8 Il y a là un mélange d’éléments différents ne s’accordant que dans l’esprit de ceux pratiquant cet amalgame, d’idéologues de diverses chapelles, soumis à l’endoctrinement. Le PETIT ROBERT précise « … Méthode consistant à englober artificiellement, en exploitant un point commun, diverses formations ou attitudes politiques… ». Or l’amalgame est un outil du politique et non celui de savants, de professionnels de la santé, ou de linguistes.



http://www.l-union-fait-la-force.info



Publié le: 03/05/2016 16:52

Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong

Haut





joe

Re: Islamophobie : barbarisme au service de l’intox ! (2/6)

#2

islamophobie - Un terme utlisé par des traitres islamo-collabos

Le barbarisme anti-islamophobie, pourquoi, pour quoi
Le barbarisme « anti-islamophobie » :

est, à ce jour, tout au moins, un outil essentiel, utilisé par les islamistes afin de contraindre les pays occidentaux à baisser leur garde face au système-islamique conquérant et ayant pour volonté, par des actions de nature colonisatrices et colonialistes, la prise de contrôle du monde, mais surtout de l’Europe et de la France :
ET, y faire régner un islam moyenâgeux ;
ET, y instaurer un état islamique, grand califat ou succédané ;
repose sur la paranoïa des islamistes ;
développe ou entretient dans les esprits de certains musulmans, des jeunes plus particulièrement, une hostilité, voire une haine envers tout l’Occident1 .
Paranoïa des tenants du système- islamique
Le postulat2 énoncé par les « héritiers » du système communiste ou du système nazi (socialiste-national) : les islamistes, les collabos10 , leurs séides3 ou leurs franchisés4 :

« l‘islamophobie existe », ils l’auraient rencontrée en Occident.

La démolition du savant échafaudage, conduit à procéder à une analyse du phénomène nommé par le barbarisme islamophobie. Elle repose sur quelques questions / réponses s’enchaînant logiquement les unes aux autres :

l’Occident a-t-il vraiment peur de l’islam, et a-t-il développé une phobie à son encontre ?
ou, qu’est-ce qui est à l’origine de cette phobie ?
ne seraient-ce pas les islamistes eux-mêmes qui seraient à son origine, et donc responsables ?
Le point de départ.

Les arabo-islamiques, plus particulièrement, souffrent de paranoïa, caractérisée par leur croyance en une persécution dont ils seraient les victimes. Et, cette croyance est une constante depuis le premier califat.

La paranoïa est caractérisée par :

la surestimation de soi. Deux exemples les plus caractéristiques sont répétés à maintes reprises, en maints endroits : l’islam est la seule vraie religion, toutes les découvertes scientifiques des XX ème et XXI ème siècles5 figurent dans le Coran, voire elles ont été faites par des musulmans ou des arabes6 , dans le passé ;
la méfiance à l’égard des autres. Par exemple dans les textes sacrés, il est interdit d’avoir pour amis des infidèles car « ils sont capables de toutes les turpitudes , de tous les mauvais coups ». Comment imaginer qu’il soit possible d’avoir des amis infidèles alors qu’Allah les voue à la géhenne ?
la susceptibilité démesurée. Par exemple, toute critique à l’encontre de l’islam, à l’encontre d’un musulman, quand bien même elle serait constructive est insupportable, et immédiatement assimilée au blasphème, ou au racisme ;
la fausseté du jugement. Trois exemples, pesant très lourd dans l’aptitude à prendre en compte l’évolution du monde par les islamistes :
ils considèrent que les Nations occidentales, leurs sciences, technologies, modernités, philosophies, démocraties et droits de l’homme, vivent comme les tribus de l’époque pré-islamique (jahiliyya)7 , selon la théorie de Sayyed Qutb8 , alors que le système de référence, nécessaire à leurs constructions idéologiques, y compris celles du XXI ème siècle repose sur des principes datant du haut moyen-âge ;
ils ont l’obsession des humiliations réelles ou imaginaires supposées venir des pays occidentaux, ils sont assoiffés de vengeance ;
ils nient que les difficultés dont les pays arabes ou musulmans souffrent puissent incomber au système-islamique, aux dirigeants politiques ou à ceux dirigeant ces pays. La responsabilité des difficultés est imputée aux pays occidentaux donc, bien sûr, ils doivent être punis !
La fausseté de jugement conduit naturellement à une fausse solution : mise en œuvre du terrorisme et des destructions afin de préserver leur mode de vie, leurs ressources (pétrolières notamment), cela malgré leur retard, et le nombre très important d’illettrés9 , de l’ordre de 60% de la population, alors que leur analphabétisme culturel est environ de 90%.

De plus, les arabo-islamiques s’imaginent qu’ils sont les meilleurs : la caste des élus !

Illusion de la progression de « l’islamophobie »

Il faut avoir conscience que la brillante théorie nommée par le barbarisme islamophobie n’est pas le domaine réservé des arabo-islamiques, mais que de nombreuses organisations occidentales l’ont adoptée et la mentionnent à tout propos, qu’elles soient politiques, philosophiques, culturelles, cultuelles, associatives ou gouvernementales, ou qu’il s’agisse d’organismes de presse

A en croire tous les manipulateurs aux petits pieds ou cherchant à en tirer profit : les intérêts politique, financiers sont évidents, les actes relevant de ce qui est nommé par le barbarisme « islamophobie » seraient de plus en plus nombreux et se produiraient de plus en plus fréquemment et dans un nombre de pays lui aussi de plus en plus grand. C’est en tout cas ce que déclarent les islamistes, les collabos, leurs séides et franchisés. Si la mesure est celle du niveau de bruit associé à l’emploi du barbarisme « islamophobie », cela peut paraître vrai, surtout aux autruches se cachant la tête dans le sable pour ne pas voir ce qui va leur arriver.

En fait, cela montre au moins une chose : non pas que les actes soi-disant « islamophobes » soient de plus en plus nombreux, mais que les différents acteurs de la gigantesque manipulation font bien leur travail d’intoxication.

Manipulation des " anti-islamophobes "
Dans le cas précis de la soi-disant « islamophobie », l’OCI, ses franchisés – internationaux ou nationaux – usent de tous les stratagèmes pour agir sur l’esprit, la pensée des Occidentaux pour les intoxiquer et atteindre leurs fins.

La tromperie à combattre :

– NON, l’Occident n’a pas peur de l’islam, NON, il n’a pas développé de phobie à son encontre !

mais,

– OUI, les islamistes gros utilisateurs du barbarisme « islamophobie » souffrent de paranoïa aiguë et congénitale !

Il convient de prendre cela en considération parce que l’Occident, persécuteur désigné à toutes les tribunes internationales, est jugé comme responsable de tout ce qui va mal dans les pays arabo-musulmans.

Comme au « bon vieux temps de l’URSS », il était usuel pour les communistes et leurs séides de faire taire toute personne étant en désaccord avec l’idéologie totalitaire, les islamistes et les collabos usent des mêmes méthodes. Leurs techniques préférées sont la stigmatisation, la diffamation de leurs adversaires. Certes, ils n’utilisent plus les expressions de « réactionnaires bourgeois », « d’ennemis des masses laborieuses », mais le bon vieux principe selon lequel l’attaque était la meilleure des défenses reste d’actualité.

Aujourd’hui, une stratégie identique est employée par les islamistes, les collabos, leurs séides et quelques musulmans modérés de bonne foi, mais manipulés,

Ils déploient tous leurs efforts pour faire taire les critiques et tous ceux mettant en lumière les comportements des islamistes en opposition ou en violation totale avec les Droits de l’Homme, la Démocratie. Ce que d’ignobles « islamophobes », « xénophobes », « racistes » pourraient légitimement considérer comme agressif, belliqueux à leur encontre par la simple application des raisonnements tordus et déviants des islamistes.

Pour cela, ils utilisent le procédé de stigmatisation des auteurs des critiques du système-islamique en les accusant à l’aide du barbarisme « islamophobie ».

Il convient d’aborder les aspects essentiels associés au barbarisme « islamophobie » :

peur supposée des occidentaux ;
origines de la théorie du barbarisme « islamophobie » ;
barbarisme « islamophobie », la réalité cachée ;
phobies des islamistes ;
et par là, de répondre à des questions essentielles permettant d’établir la tromperie et l’intoxication montées par les islamistes :

comment le barbarisme, très tendance, « islamophobie » est-t-il apparu, ressuscité ?
qui utilise ce barbarisme à des fins servant les dessins des islamistes ?
qui menace qui ?
l’Occident a-t-il vraiment peur de l’islam ?
si l’Occident, a peur de l’islam, de quel « islam » s’agit-il : l’islam en tant que religion ou système politique, à l’origine, prescrivant, réalisant des crimes contre l’humanité tels que définis par la Cour Pénale Internationalei10 ?
qui sont les victimes réelles des crimes contre l’humanité perpétrés par l’islamo-terrorisme : les Nations occidentales, ou les peuples islamiques ?
Refusons d’employer leurs mots, la langue française est assez riche pour cela !

En refusant d’employer leurs mots, nous refusons leurs idées !

En refusant leurs idées nous refusons leur colonisation !

En refusant leur colonisation, nous les combattons !



1 Mais ceci ne les empêche aucunement de profiter au maximum des libertés, des facilités et des largesses de l’Occident, et pour les plus excités d’entre eux, à les inciter à rejoindre les groupes terroristes.

2 Représentation qui est admise de façon implicite et sur laquelle se fonde un système de pensée. (CNRTL) Dans ce cas précis, il est posé, mais sa « démonstration » sera totalement « réalisé » par une manipulation : de l’Histoire, des faits, …

10 C ‘est tout à fait intentionnellement que ce terme est utilisé, avec le sens qui lui a été donné durant et après la période 1940-1945. Il désignait et désigne toujours le soutien qui a été apporté dans différents pays occupés aux forces d’occupation nazies (socialistes-nationales). Cette collaboration a pu être le fait de gouvernements, d’administrations obéissant aux autorités d’occupation nazies, de partis politiques, d’entreprises, d’organisations, de médias, de personnes favorables aux nazis, quels que soient les domaines d’activité.

3 Personne qui manifeste un dévouement aveugle et fanatique à l’égard d’un maître, d’un chef, d’un parti, d’une secte. (CNRTL)

4 Franchisé, ce terme n’est pas utilisé par erreur. Commerçant, commerçante qui utilise la marque, l’organisation, l’image publicitaire, etc., d’un autre (franchiseur) en lui versant une rémunération. C’est bien dans cet esprit qu’il est utilisé, à ceci près que la franchise ne porte par sur des actes commerciaux, mais sur des actes de guerre. Ce sont aussi des relais manipulés ou conscients de la progression de l’anti-islamophobie.(Larousse)

5 En fait, les revendications des islamistes vont bien au-delà de cette courte période.

6 Dans leur esprit embrumé, la différence entre les deux états : musulman et arabe n’est « pas très claire », particulièrement dans les différents textes traitant du sujet et rédigés par des musulmans ou leurs laudateurs.

7 Période dans l’histoire arabe qui selon le prophète a précédé l’apparition de l’islam. Elle est considérée par les arabo-islamiques comme le « temps de l’ignorance ». C’est un terme employé pour dénigrer et diffamer leurs adversaires.

8 Membre important des « Frères musulmans ». Jugé et exécuté (le 29 août 1966.) en raison de son opposition au Président Nasser. Il est considéré en tant que « père » intellectuel de l’islam radical.

9 Dans son sens le plus élémentaire : inaptitude à la lecture.

10 Les crimes contre l’humanité incluent des actes commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque. La liste de ces actes recouvre, entre autres, les pratiques suivantes : meurtre ; extermination ; réduction en esclavage ; déportation ou transfert forcé de population ; emprisonnement ; torture ; viol, esclavage sexuel, prostitution forcée, grossesse forcée, stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ; persécution d’un groupe identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste; disparition forcée de personnes ; crime d’apartheid ; autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou mentale.

Jean-françois Cerisier

Prochain article (3/6) : Établissement de la tromperie et l’intoxication montées par les islamistes




http://www.l-union-fait-la-force.info



Publié le: 04/05/2016 10:38

Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong

Haut





joe

Re: Islamophobie : barbarisme au service de l’intox ! (3/6)

#3

islamophobie - Un terme utlisé par des traitres islamo-collabos

Peur supposée des occidentaux
Il est utile de rappeler, que le barbarisme « islamophobie », qui selon les islamistes, les collabos, leurs séides, leurs franchisés correspondrait à la peur de l’islam à laquelle sont amalgamés : le racisme et la xénophobie.

Cette soi-disant « peur » a des origines, les islamistes nous les désignent. Ce sont tout à la fois (liste non exhaustive, que l’on peut déduire des propos des « maîtres es-islamophobie »)  :

« la mouvance néo-conservatrice aux États-Unis ;
les mouvements littéraires britanniques ;
les intellectuels français de la gauche-conservatrice ;
et, dans tous les pays occidentaux, les groupe néo-nazis (donc néo-socialistes-nationaux), les mouvements racistes, les mouvements xénophobes, …
Toujours comme aux époques soviétique ou nazie (socialiste-nationale), plus le mensonge est énorme, plus il a de chances de passer.

Prenant en compte le postulat ci-dessus et partant de l’idée que cette peur serait relative à la religion « islam », on peut se demander pourquoi (liste non exhaustive) les gouvernements des pays occidentaux auraient :

permis à de très nombreux musulmans de s’installer dans leurs pays et d ‘en acquérir la nationalité ;
offert des aides financières, des terrains pour la construction des mosquées ;
offert des conditions de vie, de santé, d’éducation inconnues dans les pays d’origine ;
autorisé la venue d’imams de pays étrangers ;
permis à des propagandistes du système-islamique de s’installer dans les pays et d’y déployer tout leur zèle afin de forcer les adhésions1 au système-islamique.
Des millions de musulmans, par ailleurs en contradiction avec les directives données par Allah dans le Coran, vivent dans les territoires de la mécréance (dar al kufr), principalement les pays occidentaux, dans la paix et la tranquillité.

« … le Cheykh Al ‘Otheymine précise :

… Il est interdit à cet homme de continuer à vivre dans ce pays, et il lui incombe d’émigrer. S’il ne le fait pas, qu’il garde à l’esprit la parole d’Allah : « Les anges venus ôter la vie à ceux qui avaient agi avec injustice envers eux-mêmes leur demanderont : « Où en étiez-vous [de votre religion] ? » – « Nous étions impuissants sur terre », dirent-ils. À quoi les anges répliqueront : « La terre d’Allah n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? » Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! À l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller et de se frayer un chemin. »

Il est donc nécessaire à celui-ci, s’il en est capable, d’émigrer vers une terre d’Islam. Ainsi, l’amour du pays qu’il a déserté se détachera de son cœur et naîtra en lui le désir de vivre dans un pays musulman.

Quant au fait qu’il n’arrive pas à quitter une terre dans laquelle l’Islam et les musulmans sont combattus, pour la seule (et unique) raison que cet endroit est son pays d’origine, cela est illicite et il lui est interdit d’y résider. … »

Par ailleurs, il a été mis en évidence que :

« … proportionnellement au nombre des musulmans, le nombre de mosquées en Occident est plus grand que dans les pays islamiques. Par exemple il y a plus de mille mosquées en Grande-Bretagne, alors que le nombre de musulmans y vivant est environ de deux millions ! … »

Pratiques des « anti-islamophobes »
Pour enfumer l’Occident et recueillir l’adhésion des pays en voie de développement, les islamistes utilisent le barbarisme « islamophobie » :

en pratiquant des amalgames ;
en interdisant la liberté d’expression ;
en utilisant leurs propres phobies.
Rappel : l’amalgame est une association, combinaison de faits sans liens directs, permettant de créer des confusions, aux fins de manipulation.

Amalgame « islamophobie » et « racisme »
Les islamistes, les collabos, leurs séides et leurs franchisés font un amalgame entre le barbarisme « islamophobie » et le terme «racisme ».

Le racisme est le rejet d’une personne à cause de sa race. Or, les savants ont démontré qu’il n’y avait qu’une seule race : la race humaine. On voit mal comment les « savants » de l’islam, savants en tout mais compétents en rien, commettent cette erreur .

Le racisme avec son sens communément admis, mais étant avant tout une hiérarchisation de groupes humains en fonction de caractéristiques ethniques, est condamnable, et condamné dans le monde occidental.

Quand le barbarisme « islamophobie » est utilisé par ses promoteurs, il doit donc être considéré que l’islam, étant déjà une religion, serait aussi une race !

L’amalgame entre le barbarisme « islamophobie » et le terme racisme n’est qu’une manipulation dont la finalité est la tromperie des Occidentaux, celle-ci utilise leurs ressorts profonds de dégoût qu’ils ont pour toutes les idéologies aux relents nazis (socialistes-nationaux) ou soviétiques.

Amalgame « islamophobie » et « xénophobie »
Les islamistes, leurs séides et leurs franchisés font aussi un amalgame entre le barbarisme « islamophobie » et la «xénophobie ».

Si la xénophobie est le rejet d’une personne à cause de son appartenance à une autre nationalité … on voit mal comment les tenants du système-islamique commettent cette erreur. Dans notre pays, beaucoup de musulmans sont Français, donc par quelle construction mentale, par quel artifice tout à la fois logique, sémantique ferait que l’on puisse être « xénophobe » envers un Français ?

Quand le barbarisme « islamophobie » est utilisé par ses promoteurs, il doit donc être considéré que l’islam, déjà une religion et une race serait aussi une nationalité !

Ce n’est même plus de la manipulation, c’est de l’imbécillité (sottise, stupidité, manque d’intelligence) à l’état pur !

L’amalgame entre le barbarisme « islamophobie » et « xénophobie » n’est qu’un mensonge grossier dont la finalité est la manipulation des Occidentaux, celle-ci utilise leurs ressorts profonds de dégoût pour toutes les idéologies aux relents nazis (socialistes-nationaux) ou soviétiques.

Amalgame « blasphème » et liberté d’expression
Les islamistes manipulent le concept de « blasphème », dans le but de restreindre ou empêcher la liberté d’expression … chaque fois que des infidèles formulent des critiques à l’encontre de l’islam.

L’OCI fait régulièrement pression auprès de l’ONU, de l’UE, … pour imposer à tous les pays des lois contre le blasphème2 , ce qui reviendrait ni plus ni moins à imposer la loi islamique (charia) dans tous les pays, puisque l’ONU a une vocation universelle !

En y réfléchissant bien, de leur point de vue cela paraît logique : aborder un tel sujet amènerait à justifier bon nombre des propos tenus ou des actes commis par les islamistes, ce qui impliquerait qu’ils répondent à des questions pour le moins embarrassantes.

A noter, un événement important :

« …Lors de la 86e session plénière de l’Assemblée générale des Nations unies, le 15/12/2011, une résolution a été approuvée par consensus, sans vote qui, si elle condamnait l’intolérance religieuse, ne « forçait » plus les États à interdire la « diffamation envers les religions », cela aurait conduit à la mise en place de législations relatives au « blasphème » voulue par l’OCI.

La résolution approuvée stipule que « la discrimination fondée sur la religion ou la croyance constitue une violation des droits de l’homme »1. Elle exprime également la préoccupation de l’Assemblée générale au sujet de l’incitation à la haine religieuse et l’échec de certains États « à lutter contre cette tendance en plein essor »… »

Cela laisserait supposer que la position défendue par l’OCI ne soit pas si fondée que cela, et que l’amalgame entre « blasphème » et « liberté d’expression » soit quelque peu problématique.

Verrouillage de la liberté d’expression
Tel que présentée par les islamistes, les collabos, leurs séides, leurs franchisés le barbarisme « islamophobie » s’il avait quelque réalité et à la condition qu’il soit parfaitement défini, serait condamnable, plus particulièrement quand les actes associés seraient du vandalisme dans des cimetières, des lieux de culte ou des agressions contre des personnes en raison de leur appartenance supposée à une religion.

Ce que personne ne conteste.

Mais, alors que dans plusieurs pays islamiques, de tels actes ont eu lieu et continuent d’avoir lieu quasiment tous les jours, le barbarisme « islamophobie » continue d’être utilisé à tort et à travers. Il faut bien reconnaître que c’est le seul outil ayant quelque efficacité dont les islamistes disposent pour empêcher toute critique de l’islam, alors que leurs actes, leurs propos, leurs écrits sont contraires à l’esprit et à la lettre de la Démocratie et des Droits de l’Homme.

La dénonciation d’actes, propos relevant de la soi-disant « islamophobie » est indispensable aux islamistes pour établir, mettre en valeur leur situation de victimes, de martyrs.

Leur but étant :

dans un premier temps, de verrouiller toute liberté d’expression consistant à critiquer les aspects inacceptables du système-islamique et de ses déclinaisons, sachant qu’ils sont particulièrement nombreux ;
dans un deuxième temps, de justifier des réactions violentes « indispensables »3 aux sinistres projets conduisant à l’islamisation du monde libre, qui sont alors présentées comme des « actes défensifs ».
En même temps qu’ils tentent de museler tous ceux qui n’acceptent pas les diktats de toutes natures, que les islamistes voudraient imposer au monde occidental, ils omettent sciemment d’aborder des « sujets qui fâchent » : persécutions, humiliations, discriminations religieuses ou autres, perpétrées à l’encontre des infidèles dans leur propres pays. Il est utile de rappeler que bon nombre de ces actes de terreur sont non seulement en conformité totale avec la loi islamique (charia) mais aussi que cette dernière les prescrit. Ces différentes prescriptions étant reprises dans des avis religieux (fatwas) émis par des boute-feu illuminés et enturbannés.

Refusons d’employer leurs mots, la langue française est assez riche pour cela !

En refusant d’employer leurs mots, nous refusons leurs idées !

En refusant leurs idées nous refusons leur colonisation !

En refusant leur colonisation, nous les combattons !



1 Ceci ne constitue guère une avancée, puisque la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme stipule dans l’Article 18 « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

1 Comme les « sergents recruteurs » des siècles passés. Mais ils ont remplacé « le pinard » et « la bibine », non autorisées, par les promesses de félicités dans l’au-delà, plus particulièrement dans le Coran sourate 44, versets 51 à 57.

2 Parole, discours outrageant à l’égard de la divinité, de la religion, de tout ce qui est considéré comme sacré. CNRTL.

3 Ne jamais oublier « qu’une révolution a toujours besoin de martyrs … Quand il n’y en a pas, on les fabrique !



Jean-François Cerisier

Prochain article (4/6) : Diffamations commises par les islamistes

http://www.l-union-fait-la-force.info









islamophobie - Un terme utlisé par des traitres islamo-collabos

Diffamations commises par les islamistes
Il s’agit bien du concept de diffamation tel que caractérisé par l’Assemblée générale de l’ONU : « diffamation envers les religions »1 .

Elles ne sauraient être prises en compte uniquement si le diffamateur est un incroyant et la victime un « croyant » (c. à d. musulman), il doit en être de même, si le diffamateur est un « croyant » et la victime un « incroyant » …

Ces diffamations envers les religions se retrouvent dans le Coran, la Sunna et beaucoup d’autres documents élaborés au cours des siècles.

Il n’est pas nécessaire d’être un « savant » pour lire et comprendre les versets du Coran, surtout quand les traductions ont été faites à l’intention de lecteurs et de chercheurs n’étant ni de confession musulmane ni de langue arabe et qu’elles comportent de très nombreux commentaires particulièrement enrichissants2 .

Les diverses lectures permettent de constater la présence de nombreuses diffamations envers les religions, que les islamistes reprennent sans se gêner pour critiquer et insulter les autres religions qu’ils accusent d’être fausses !

Dans le Coran

Par exemple3  :

[5 : 56] « …« O croyants ! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers . » … »

[9 : 30] « … Les Juifs disent : « Uzayr est fils d Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! … »

[5 : 60 – 64, 81,82]

« … Dis : « Puis-je vous informer de ce qu’il y a de pire, en fait de rétribution auprès d’Allah ? Celui qu’Allah a maudit, celui-la a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs, et de même, celui qui a adoré le Tagut [autre chose que Allah], ceux là ont la pire des places et sont les plus égarés du chemin droit » … »

« … Lorsqu’ils viennent chez vous, ils disent : « Nous croyons. » Alors qu’ils sont entrés avec la mécréance et qu’ils sont sortis avec. Et Allah sait parfaitement ce qu’ils cachent. … »

« … Et tu verras beaucoup d’entre eux se précipiter vers le péché et l’iniquité, et manger des gains illicites. Comme est donc mauvais ce qu’ils oeuvrent ! … »

« … Pourquoi les rabbins et les docteurs (de la Loi religieuse) ne les empêchent-ils pas de tenir des propos mensongers et de manger des gains illicites ? Que leurs actions sont donc mauvaises ! … »

« … Et les Juifs disent : « La main d’Allah est fermée ! » Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux (les juifs) l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils (les juifs) s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre. … »

« … . S’ils croyaient en Allah, au Prophète et à celui a été descendu, ils (juifs) ne prendraient pas ces mécréants pour alliés (chrétiens). Mais beaucoup d’entre eux sont pervers. … »

« … . Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : « Nous sommes chrétiens. » C’est qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu’ils ne s’enflent pas d’orgueil. … »

Dans les hadiths

Par exemple4  :

[Sahih El-Bokhari 56-94] « … « L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : Musulman ! voilà un Juif derrière moi, tue-le ! » … »

[Sahih El-Bokhari 82-803] « … Quand Ali lapida une dame le vendredi il dit : « Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah » … »

[Sahih Muslim 17-4216] « … Récit de Jabir Abdulhah : « l’apôtre d’Allah a lapidé à mort un juif et sa femme de la tribu des Banu Aslam » Dans ce cas, c’est Mahomet lui-même qui a lapidé ! … »

[Sahih Muslim, 37-6666] « … Récit d’Abu Burda : « Aucun musulman ne mourra sans qu’Allah n’admette à sa place un juif ou un chrétien dans le feu de l’enfer. » … »

[Sahih Muslim, 37-6668] « … Récit d’Abu Burda : « Il viendra des gens parmi les musulmans le jour de la résurrection avec des péchés aussi lourds qu’une montagne, Allah les pardonnera et il mettra à leur place les juifs et les chrétiens. » … »

Réalité du phénomène nommé par le barbarisme « islamophobie »
Ce paragraphe utilise un extrait du rapport émis par l’Observatoire de la Liberté Religieuse

« Période faisant l’objet du présent rapport sur 196 pays: octobre 2012 à juin 2014 »5

Ce qui est présenté ci-dessous ne constitue qu’un extrait très incomplet de « l ‘Analyse en 17 points de la situation de la Liberté Religieuse dans le monde. »

« Même dans les six pays dans lesquels quelques améliorations ont été constatées, quatre – Cuba, Émirats Arabes Unis, Iran et Qatar – restent classés comme des lieux de « haute » ou « moyenne » persécution. Le Zimbabwe et Taïwan sont classés respectivement dans les catégories « préoccupante » et « faible »

« Au total, 20 pays sont rangés dans la catégorie « haute », compte tenu de l’absence de liberté religieuse.

Parmi eux, 14 vivent des situations de persécutions religieuses liées à l’extrémiste musulman. Ces pays sont : l’Afghanistan, la République centrafricaine, l’Égypte, l’Iran, l’Irak, la Libye, les Maldives, le Nigeria, le Pakistan, l’Arabie saoudite, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen.

Dans les six pays restants, la persécution religieuse est liée à des régimes autoritaires. Ces pays sont : la Birmanie (Myanmar), la Chine, l’Érythrée, la Corée du Nord, l’Azerbaïdjan et l’Ouzbékistan. »

« Les pays musulmans sont prédominants dans la liste des États manifestant les plus graves violations de la liberté religieuse. »

«  La liberté religieuse est en baisse dans les pays occidentaux qui sont majoritairement ou historiquement chrétiens. Deux facteurs principaux expliquent cela. Tout d’abord, il existe un désaccord en ce qui concerne le rôle que doit jouer la religion dans la « sphère publique ». Deuxièmement, l’ouverture à la liberté religieuse est menacée par l’augmentation des préoccupations sociétales concernant l’extrémisme.

« Les chrétiens restent la minorité religieuse la plus persécutée, en partie à cause de leur large dispersion géographique et de leur nombre relativement élevé. Cependant, les musulmans subissent également un niveau sérieux de persécution et de discrimination, imputable soit à d’autres musulmans, soit à des régimes autoritaires. »

« La persécution des minorités religieuses établies depuis longtemps et la montée des États mono-confessionnels se traduisent par des déplacements de populations d’une ampleur exceptionnelle, ce qui a contribué à une crise des réfugiés dans le monde entier. »

« Les pays d’Europe de l’Ouest, qui jusqu’à ces dernières décennies étaient majoritairement chrétiens et homogènes, ressemblent de plus en plus aux pays multiconfessionnels et aux sociétés diversifiées du Proche-Orient. Cela génère des tensions, tant politiques que sociales. »

« La montée de « l’analphabétisme religieux » chez les décideurs occidentaux et dans les médias internationaux empêche un dialogue productif et l’élaboration de politiques efficaces. »

« Pour inverser les tendances inquiétantes relevées dans le présent rapport, la responsabilité de la lutte contre la violence et la persécution incombe, avant tout, aux communautés religieuses elles-mêmes. La nécessité, pour tous les chefs religieux, de proclamer haut et fort leur opposition à la violence d’inspiration religieuse et de réaffirmer leur soutien à la tolérance religieuse, devient de plus en plus urgente. »

 carte de l intolerance religieuse

Cette carte, et encore mieux son original sur le site dont l’URL est communiquée dans la note 5, montre clairement :

que les pays qui hurlent le plus fort contre « l’islamophobie » de l’Occident sont aussi ceux dans lesquels l’intolérance religieuse est la plus importante. Les pays musulmans y sont bien représentés ;
que les pays accusés d’être des nids « d’islamophobes » sont ceux dans lesquels l’intolérance religieuse est la moins importante.
Refusons d’employer leurs mots, la langue française est assez riche pour cela !

En refusant d’employer leurs mots, nous refusons leurs idées !

En refusant leurs idées nous refusons leur colonisation !

En refusant leur colonisation, nous les combattons !



1 Voir http://www.humanrights.ch/fr/droits-h ... ns-lonu-abandonne-concept

2 En particulier, lire l’ouvrage – Le Coran – de notre ami Sami Awad Aldeeb Abu Sahlieh (Editions de l’AIRE)

3 Source : Ministère des affaires religieuses d’Arabie Saoudite (traduction en langue française à destination des Gaulois et francophones)

4 Traduction d’après la Source CRCC – Center For Muslim-Jewish Engagement

5 Ce site apporte de très nombreuses informations et présente de nombreuses cartes.

http://www.liberte-religieuse.org/lessentiel/

Jean-François Cerisier

Prochain article (5/6) : Atteintes à la dignité et à la vie humaine commises par les islamistes



http://www.l-union-fait-la-force.info



Publié le: 08/05/2016 22:37

Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong

Haut





joe

Re: Islamophobie : barbarisme au service de l’intox ! (5/6)

#5

islamophobie - Un terme utlisé par des traitres islamo-collabos

Atteintes à la dignité et à la vie humaine commises par les islamistes
Depuis le 11 septembre 2001, plus de 28.000 attentats ont été perpétrés au nom d’Allah.

Il serait fastidieux et inutile de présenter ici la liste des actes terroristes commis depuis le 11 septembre 2001. Ce d’autant que cette liste est disponible sur le site « The Religion of peace » : http://www.thereligionofpeace.com/index.html#Attacks

Elle précise pour chacun des actes terroristes : la date, le pays, la ville, le nombre de morts, le nombre de blessés graves, le descriptif résumé de l’attentat.

Les dernières statistiques disponibles sont celles de la période allant du 05/04/2016 au 04/05/2016

Attentats perpétrés

164

Pays impliqués

21

Attentats suicides

29

Morts

1201

Blessures graves

1857

Si des actes relevant de la soi-disant « islamophobie »1 , de la « xénophobie » ou du racisme ont été commis dans des pays occidentaux ou par des Occidentaux :

ils sont juridiquement répréhensibles et doivent être traités comme tels et leurs auteurs traduits devant les tribunaux,
ils n’ont aucune espèce de « similitude », ni dans leur nature, ni dans leur nombre, ni dans leurs conséquences humaines, sociales, matérielles, … (ce qui ne saurait en rien les excuser) avec les actes de « christianophobie », « d’islamophobie », « judéophobie », « xxxphobie », racisme, commis au nom d’Allah par les islamistes .
Il ne faudrait quand même pas oublier que ceux qui accusent les pays occidentaux de perpétrer, favoriser les comportements dits « islamophobes » sont les mêmes qui :

décrivent les infidèles comme « les plus vils animaux » ;
font de leurs femmes et de leurs enfants des bombes vivantes ;
enlèvent puis massacrent des personnes avec la seule justification qu’ils sont occidentaux ;
ont commis l’attentat du 11 septembre 2001, aux États-Unis ;
ont échoué dans les attaques terroristes à Londres et à Glasgow ;
ont commis l’attentat de Madrid ;
commettent des actes terroristes à l’encontre des communautés chrétiennes dans les pays du Moyen-Orient, d’Afrique ;
commettent des actes terroristes à l’encontre des communautés bouddhistes, hindoues, juives .
ont réussi leur forfait lors du massacre des journalistes de Charlie hebdo ;
ont réussi leur forfait lors du massacre au Bataclan.
Quand donc les collabos seront-ils jugés à hauteur de leurs trahisons et les idiots utiles envoyés en rééducation civique ?

Il est tellement plus facile, tellement plus profitable de ne rien voir, de ne rien entendre, de ne rien dire …

Trois singes

Photo de MichaelMaggs prise au Nikkō Tōshō-gū, l’un des Sanctuaires et temples de Nikkō au Japon. Elle est attribuée au sculpteur Hidari Jingoro (1594-1634) –  Source Wikipédia

Contexte de l’emploi du barbarisme « islamophobie »
Les organismes, organisations, utilisateurs du barbarisme « islamophobie » constituent les courroies de transmission, les relais des manipulations et de la propagande élaborés par l’OCI, pilotée par l’Arabie Saoudite, dans le cadre de la guerre psychologique2 à des fins subversives conduite par les islamistes.

Entre autres choses, la désinformation3 pratiquée, utilisée contre les Occidentaux, permet de cacher les réalités de la nature et du rôle des monarchies pétrolières dans le monde :

régimes les plus autoritaires au monde, appliquant une politique discriminatoire à l’égard des femmes, des minorités, des infidèles4 , un mépris total des droits de l’homme et une absence totale de démocratie;
possédant les plus importantes réserves mondiales de pétrole et, depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale, grâce à l’argent de ce pétrole, ayant exporté massivement la doctrine wahhabite dans tout l’islam mondial (donc dans les pays occidentaux) grâce à sa manne financière permettant la construction de mosquées, de centres culturels, d’écoles religieuses, et ayant financé directement ou indirectement divers organismes, officines associées ou soutenant les islamo-terroristes ;
appuyant, pilotant et finançant directement ou non, une autre organisation radicale de l’Islam, née en Égypte : les Frères Musulmans, sévissant dans tout le Moyen-Orient et en Europe ;
soutenant et finançant les Talibans en Afghanistan ainsi que des ONG créées et pilotées par les islamistes, d’où est issue la majorité des terroristes du monde, en particulier 16 des 18 auteurs des attentats du 11 septembre 2001, aux États-Unis ;
soutenant le Hamas à Gaza dont le seul but, avoué, est la destruction de l’État d’Israël ;
participant au financement du programme nucléaire du Pakistan, lequel met à la disposition de la « nation islamique » des têtes nucléaires utilisables à tout moment;
ayant créé aux États-Unis un puissant lobby obtenant les faveurs des gouvernements successifs à Washington, notamment la livraison des armes les plus sophistiquées en grandes quantités ;
étant les plus grands acteurs sur le marché de la finance islamique dans le monde en termes de volumes de fonds et de manipulations financières d’États ;
ayant une influence décisive sur les bourses, les finances et l’économie de l’Occident grâce aux ressources tirées du pétrole, des capitaux accumulés à l’étranger et des prêts consentis.
Moment de l’emploi du barbarisme « islamophobie »
C’est plus particulièrement depuis le 11 septembre 2001 que l’emploi de ce barbarisme a été réactivé.

C’est aussi l’époque à laquelle ont refait surface les théories des salafistes5 , fondamentalistes, toutes héritées peu ou prou du wahhabisme.

Depuis cette époque, les différents mouvements et organisations, pour plusieurs d’entre eux, pilotés par l’Arabie Saoudite, ont entrepris une gigantesque opération de désinformation7 du monde occidental, ayant pour point de départ la manipulation permettant d’accréditer que les musulmans, les Arabes et l’islam sont victimes de la haine des Occidentaux, ce que démontre « sans aucun doute possible »6 le décompte des attentats terroristes commis au nom de l’islam depuis le 11 septembre 2001 !

1 Au sens des islamistes, des collabos, de leurs séides, de leurs franchisés, ou des irresponsables appartenant à toutes les sphères des pays occidentaux.

2 Thème traité dans l’ouvrage : « Guerre à l’Occident, Guerre en Occident »

3 Attention, ne pas confondre avec la « mésinformation ». La désinformation, c’est « Ne pas faire croire ce qui n’est pas, mais modifier le comportement malgré les croyances ». Pour Vladimir Volkoff : « Manipulation de l’opinion publique, en général à des fins politiques, avec une information traitée par des moyens détournés ».

4 Doit être compris dans son acception la plus large : « non musulman »

5 Il convient de noter l’identité – au fond – des doctrines wahhabite et fondamentaliste

7 Arme de guerre par excellence.

6 Il n’y a pas qu’en mathématiques que le « raisonnement par l’absurde » soit utilisé.

Jean-François CERISIER

Prochain article (6/6) : Réalité de « l’islamophobie » occidentale


http://www.l-union-fait-la-force.info



Publié le: 08/05/2016 22:38

Déclaration des droits de l’homme de 1793 art. 35 : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Imprimer Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong

Haut





joe

Re: Islamophobie : barbarisme au service de l’intox ! (6/6)

#6

islamophobie - Un terme utlisé par des traitres islamo-collabos

Réalité de « l’islamophobie » occidentale
Paranoïa des islamistes

Ils vivent dans un monde manichéen :

d’un côté les bons : les musulmans ;
de l’autre côté, les « plus vils animaux » : incroyants : infidèles ou mécréants.
Dans ce monde les infidèles sont hostiles aux musulmans, Allah l’a dit et le prophète répété. C’est donc une vérité scientifique !

Cette hostilité prétendue est le fonds de commerce des islamistes.

Au travers des textes produits ou utilisés par les islamistes, on retrouve quatre attitudes établissant leur paranoïa  :

surestimation de soi-même :
« seul l’islam est la vraie religion, et seuls ses textes saints ont quelque valeur », les « autres » n’étant que des monceaux de mensonges ;
le système-islamique est la perfection, il est le seul remède au communisme, au capitalisme7 , …
« toutes » les grandes découvertes, à l’origine, sont dues à l’islam. Ou avaient été annoncées dans le Coran des siècles avant qu’elles ne soient faites ;
méfiance maladive exprimée envers les infidèles et traduite par la volonté   :
de ne pas avoir avec eux de relations normales ;
de les asservir, et d’en faire une « race » inférieure : celle des dhimmis ;
de les tuer, conformément aux ordres d’Allah transmis par le Prophète ;
susceptibilité démesurée ;
fausseté du jugement, exprimée à l’aide d’une idée fixe conditionnant tout le reste  : l’Occident, les Occidentaux sont les ennemis des musulmans, alors que ce sont les islamistes qui  :
depuis des siècles, ont colonisé, asservi de nombreux peuples ;
ont détruit des civilisations millénaires ;
veulent que l’islam soit la religion universelle ;
entendent que la loi islamique (charia) soit la seule loi, dans le « grand califat universel » qu’ils ont l’intention d’instaurer, ou dont ils rêvent.
« Islamophobie » non, défiance raisonnée oui
Deux réalités qu’il serait dangereux de méconnaître :

l’utilisation du barbarisme « islamophobie » est le fait des islamistes, soutenus par les collabos, la bêtise, le renoncement , l’incompétence , la volonté destructrice des uns et des autres, au sein du monde occidental. Les islamistes roués1 et intelligents en tirent le plus grand profit ;
l’islam, depuis la prédication du prophète, a vécu dans les confrontations violentes, les guerres8 , le terrorisme. Les islamistes d’aujourd’hui utilisent les mêmes recettes : dans un premier temps, au moins. Il s’agit de mettre les communautés musulmanes résidant en Occident, qu’elles soient constituées de nationaux ou d’étrangers, dans une situation de confrontation avec les citoyens non musulmans des pays d’accueil. Dans un deuxième temps il s’agira de mettre par terre toutes les institutions nationales afin de s’approprier le pouvoir1 .
Il faut avoir conscience que tout en préparant leur grande œuvre civilisatrice et d’éducation des masses les incitant à prendre conscience du fait que « il n’y a de Dieu qu’Allah et Muhammad est son messager », les islamistes, profitent sans vergogne – des libertés, des largesses, des ressources et avantages que leurs propres pays ne sont pas capables de leur offrir ou n’en ont pas la volonté.

Après :

les divers attentats et crimes contre l’humanité commis un peu partout dans le monde à l’encontre des communautés chrétiennes, juives, islamiques non sunnites, ou appartenant à des religions non révélées ;
les propos haineux, agressifs, menaçants de plus en plus souvent répétés par les islamistes à l’encontre de personnes, de pays les accueillant, mais ne partageant pas leur vision de la paix, de la liberté, des droits de l’homme ;
la prise de connaissance, de plus en plus développée, de mieux en mieux comprise de la réalité du système-islamique ;
les Occidentaux, doués de raison, sont fondés de se défier de ceux qui au nom de l’islam, présenté comme la religion d’amour, de paix et de tolérance, commettent tous les crimes contre l’humanité.

Cette prise de conscience3 et son expression, n’ont rien à voir avec une phobie (rappel : symptôme prévalent des névroses obsessionnelles). Ce n’est que l’application raisonnée du principe de précaution. Et, bien évidemment, elle concerne :

tous les islamistes et ceux les soutenant  !
les fous enturbannés ou non prétendant islamiser le monde et faire régner la charia ;
les théoriciens du système-islamique dans la mise en place d’un état islamique : califat ou tout autre succédané.
En fait, pour les islamistes et les collabos traitant les Occidentaux « d’islamophobes »,

c’est le coup du pompier pyromane !

Dire, écrire, ânonner sans cesse, depuis le 7e siècle que :

en dehors de l’islam, toutes les autres religions sont fausses et mensongères ;
les textes sacrés de ces religions sont des textes falsifiés ;
les croyants de ces religions sont des êtres maudits, des infidèles ou des mécréants, des porcs, des singes ;
selon les propres critères des islamistes et des collabos eux-mêmes, sont purement et simplement des propos «xxxxxphobiques »4 , racistes5 envers tous les croyants de ces autres religions quand ils accusent les Occidentaux, principalement, des mêmes méfaits.

Alors qu’à une question simple6 lui ayant été posée lors d’une interview, le cheikh saoudien Ali Bin Ahmad Al – Maliki (cheikh Ali Al-Maliki : prédicateur islamiste saoudien), a répondu tout aussi simplement.

« … Interviewer : Qui sont les ennemis de l’islam dans le monde d’aujourd’hui ?

Ali Bin Ahmad Al-Maliki : Tous ceux qui n’adhèrent pas à la religion de l’islam. Ce sont eux, les ennemis de l’islam, sans aucun doute. Ils veulent déformer la religion d’Allah, ayant déjà déformé la Torah et le Nouveau Testament. Toutefois le Coran, le Livre d’Allah, a été préservé. Voilà qui sont les ennemis de l’islam, ceux qui souhaitent déformer son message. … »

« Islamophobie » NON, mais défiance raisonnée, refus d’un système et d’une religion conquérante OUI !
Critiquer le système-islamique, émanation directe de l’islam qui en est le moteur, parce qu’il est : totalitaire, fasciste, a-démocratique, théocratique, autocratique, colonialiste n’est en rien une phobie dirigée contre les musulmans, l’islam ou les arabes.

Ce n’est que la libre expression reconnue par les Droits de l’Homme, les différentes Constitutions dans tous les pays ayant choisi la Démocratie, de femmes et d ‘hommes entendant exprimer leur totale opposition à la volonté de certains de mettre à bas :

les Droits de l’Homme, conformément à la Déclaration Universelle, adoptée le 10 décembre 1948, (résolution 217 A) ;
la Démocratie, concrétisée par les Constitutions des pays occidentaux;
les Libertés fondamentales  ;
le Droit à la différence ;
la pratique des « autres » religions ou de l’athéisme ;
par l’instauration du système-islamique dans les Nations occidentales.

Les critiques des Occidentaux à l’encontre du système-islamique et de tous ses composants : système-religion, système-idéologique, système-juridique, système-politique, système-territorial, système-économique, système-social ne constituent en rien des blasphèmes à l’encontre de l’islam ou des offenses à l’encontre des musulmans, des arabes.

Systeme islamique

Ces critiques, contrairement aux allégations mensongères des islamistes, ne peuvent en rien constituer des délits de nature «islamophobique », « xénophobique », raciste, …

Alors que tous ces noms d’oiseaux s’appliquent d’abord, avant tout et totalement aux islamistes !

Alors qu’ils balayent devant leur porte !

OUI, il s’agit d’une réaction de rejet salutaire et qui s’amplifie : celle d’individus de toutes confessions ou athées, de toutes couleurs de peau, de toutes origines qui s’opposent aux volontés des islamistes – quelles que soient leurs obédiences et leurs compromissions avec les collabos – entendant les asservir, comme avaient voulu le faire les nazis (socialistes-nationaux) et les soviétiques, mais cette fois-ci, en appliquant des principes moyenâgeux remis aux goûts du jour par des malades !

OUI, il s’agit du refus de l’islam conquérant et du système-islamique dont les caractéristiques sont :

les fondements du pouvoir : la révélation d’Allah ;
le système du pouvoir : un califat ou l’un de ses succédanés (tout comme celui du prophète) ;
la souveraineté : la loi islamique et non le peuple ;
la source des lois : la révélation faite au prophète ;
la politique étrangère : axée sur la guerre sainte en vue d’assurer la propagation de l’islam ;
la non reconnaissance des frontières, de l’indépendance d’un pays islamique ou non, par rapport à un autre ;
la communauté des croyants (oumma) : entité unique et indivisible, un seul État, une même armée, un même drapeau, une seule nation ;
le calife ou son succédané : maintenu au pouvoir tant qu’il remplit les conditions requises pour sa fonction ;
l’obéissance au calife : obligatoire, sauf si son ordre va à l’encontre de la Loi islamique (charia) ;
les partis politiques autres que ceux fondés sur l’islam dans sa doctrine et son système : l’interdiction  ;
la démocratie : démolition, car considérée comme est un système occidental issu de la doctrine capitaliste et surtout faisant une nette séparation entre la religion et la vie ;
l’état islamique : reposant sur la doctrine de l’islam dans laquelle la religion, l’État et la vie ne font qu’un ;
la gestion de problèmes de la vie quotidienne et des affaires de l’état : selon les ordres et les interdits d’Allah ;
le système de pouvoir : reposant uniquement sur la loi islamique (charia) ;
le système-islamique : bâti sur la « civilisation islamique », dont la base spirituelle est celle de la soumission totale et unique en Allah ;
le bonheur humain : gagner l’agrément d’Allah en respectant ses ordres et ses interdits, strictement ;
la loi islamique (charia) : la seule, à l’exclusion de toute autre, tranchant les différends, même si ses partisans sont minoritaires ;
la majorité : n’est pas consultée pour l’application des dispositions de la Loi;
les libertés telles que définies en Occident : interdites, car s’opposant aux prescriptions de la loi islamique (charia) ;
la liberté de conscience ou de culte : interdiction à tout musulman de changer de religion, et peine de mort pour les apostats ; interdiction des autres religions ou, au mieux, statut de dhimmi pour leurs adeptes ;
la liberté d’opinion ou d’expression : soumise à la loi islamique (charia). Trois sortes d’opinion :
opinion interdite : médisance, calomnie, diffamation dont sont victimes les femmes vertueuses, attaques ou les propos injurieux contre l’islam ;
opinion obligatoire : obligation d’ordonner les actes convenables et de mettre en garde contre les actes répréhensibles, demander compte aux gouvernants ;
opinion soumise à l’indifférence : juridique, dire du bien ou se taire ;
la liberté de propriété : usage des biens strictement soumis à la loi islamique (charia), qu’il s’agisse de les acquérir, de les échanger ou de les faire rapporter ;
la liberté personnelle soumise à :
l’interdiction de se comporter suivant ses passions ;
l’interdiction des rapports sexuels hors mariage ;
l’interdiction de l’homosexualité2 ;
l’interdiction de se faire du tort ou de mettre fin à ses jours en se suicidant .
NON, l’Occident n’est pas « islamophobe »

(si tant est que l’on puisse donner un sens à un barbarisme).

Mais, OUI , il est intoxiqué par les islamistes et les collabos.

Refusons d’employer leurs mots, la langue française est assez riche pour cela !

En refusant d’employer leurs mots, nous refusons leurs idées !

En refusant leurs idées nous refusons leur colonisation !

En refusant leur colonisation, nous les combattons !

1 Cf les articles « Guerre faite à la France ».

2 L’homosexualité, peut-être … mais la zoophilie … Pour l’Ayatollah Khomeiny (« Guide spirituel et moral » de la révolution islamique iranienne) :

« … Il est défendu de regarder une autre femme que la sienne, un animal ou une statue, d’une façon sensuelle ou lubrique. … »

« … La viande de cheval, de mulet et d’âne n’est pas recommandée. Elle est strictement défendue si l’animal a été sodomisé de son vivant par un homme. Dans ce cas, il faut emmener l’animal hors de la ville et le vendre… »

« … Si on commet un acte de sodomie avec le bœuf, le mouton ou le chameau, leur urine et leurs excréments deviennent impurs, et leur lait même n’est plus consommable. Il faut alors tuer l’animal au plus vite et le brûler, et en faire payer le prix au propriétaire par celui qui ‘a sodomisé…. »

« … La chair de tout animal sauvage ou domestique, reconnu pur par la religion musulmane, peut être mangée à condition que cet animal ait été abattu selon les rites musulmans. Mais si l’animal a été possédé sexuellement de son vivant par un homme, de façon normale ou sodomique, ou s’il avait l’habitude de manger des excréments, sa viande ne peut pas être mangée après l’abattage, sauf s’il a été purifié avant sa mort selon les procédés islamiques…. »

1 Personne rusée, sans scrupule, habile à tromper pour trouver son avantage. CNRTL

3 Le sociologue italien Massimo Introvigne a été nommé représentant de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la lutte contre l’intolérance et la discrimination envers les chrétiens. Le mardi 25 janvier 2011, il s’est adressé au Conseil de l’Europe à Strasbourg sur le thème : « Persécution des chrétiens d’Orient, quelle réponse de l’Europe ? ». Il a proposé une Journée européenne des martyrs chrétiens en souvenir de tous les chrétiens tués en haine de la foi et de l’Église. Il a par ailleurs déclaré : « …L’intolérance et les persécutions contre les chrétiens ne sont pas suffisamment entrées dans les consciences, a déclaré Massimo Introvigne. Trois quarts des cas de persécutions religieuses dans le monde concernent les chrétiens mais rares sont ceux qui le savent… »

4 Remplacer les xxxxx par le nom de toute religion existante : bouddhisme, confucianisme, christianisme, hindouisme, judaïsme, …

5 A noter que SI HAMZA BOUBAKEUR précise dans « Le CORAN », un des ouvrages de référence de ce travail, que les Arabes sont des sémites et … « … la race sémitique caractérisée par sa brachycéphale, un visage droit, un nez aquilin, et une taille moyenne et svelte… ». Ainsi donc le concept de « race » aurait quelque « valeur » …

6 Diffusée sur Al-Jadid/New TV le 1er octobre 2011

7 Si un certain nombre d’occidentaux ont une mauvaise connaissance de l’islam, que dire de ces individus pour lesquels la démocratie occidentale serait issue du capitalisme … Et comme toujours les savants islamiques en religion, ne connaissant rien par ailleurs, ignorent que la démocratie serait née dans l’Inde ancienne ou dans les villes-États sumériennes vers 600 ans avant J.C. !

8 En particulier, guerre civile ou « al-fitna al-kubrâ », en 655 lorsque le gendre du prophète, Ali, a été désigné comme calife.

Jean-François Cerisier













Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...