2 novembre 2018

Ériz Zemmour, Destin français (2018)


Il ne faut pas se leurrer. Le travail de déconstruction opéré depuis quarante ans n'a laissé que des ruines. Il n'y a pas d'origine de la France, puisque la France n'existe pas, puisqu'il n'y a plus d'origine à rien. On veut défaire par l'histoire ce qui a été fait par l'Histoire : la France. L'Histoire est désormais détournée, occultée, ignorée, néantisée. L'Histoire de France est interdite. On préfère nous raconter l'histoire des Français ou l'histoire du monde. Tout sauf l'Histoire de France. 


« Je savais où je voulais vivre, avec qui je voulais vivre, et comment je voulais vivre. À mes yeux médusés d'enfant, le mot France brillait de tous les feux : histoire, littérature, politique, guerre, amour, tout était rassemblé et transfiguré par une même lumière sacrée, un même art de vivre mais aussi de mourir, une même grandeur, une même allure, même dans les pires turpitudes. La France coulait dans mes veines, emplissait l'air que je respirais ; je n'imaginais pas être la dernière génération à grandir ainsi. 

Il ne faut pas se leurrer. Le travail de déconstruction opéré depuis quarante ans n'a laissé que des ruines. Il n'y a pas d'origine de la France, puisque la France n'existe pas, puisqu'il n'y a plus d'origine à rien. On veut défaire par l'histoire ce qui a été fait par l'Histoire : la France. L'Histoire est désormais détournée, occultée, ignorée, néantisée. L'Histoire de France est interdite. On préfère nous raconter l'histoire des Français ou l'histoire du monde. Tout sauf l'Histoire de France. 

Mais cette Histoire se poursuit malgré tout et malgré tous. Elle a des racines trop profondes pour être arrachées. Elle s'est répétée trop souvent pour ne pas se prolonger jusqu'à aujourd'hui. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Les mêmes lois s' imposent au-delà des générations. L'Histoire se venge. » 

Après le phénoménal best-seller Le Suicide français, Éric Zemmour se livre avec force et sans tabou à une analyse de l'identité française en réhabilitant ses fondations.

Voir aussi 
«L'histoire en lambeaux au collège et au lycée» (Barbara Lefebvre)


Commentaires sur le livre

https://www.causeur.fr/eric-zemmour-weil-france-televisions-155832

Habemousse
J’ai presque fini de lire « Un destin français » et je peux dire que c’est passionnant : on en apprend beaucoup sur le rôle joué par madame de Staël, celui des Rotschild, le libre échangisme, le protectionnisme etc…

Ce résumé de l’histoire de France me convient tout à fait et rencontre mes convictions de toujours, notamment que la plupart de nos malheurs viennent de l’Angleterre, notre ennemie jurée, encore aujourd’hui, qui n’a de cesse de nous voir fondre.

C’est un livre « évidence » qui crève les yeux ; et s’il se vend bien c’est parce qu’il est bien écrit et non pas simpliste comme le voudraient les mauvaises langues.

Cet ouvrage documenté mais pas à l’excès, montre bien la guerre que se sont livrés les trois prétendants à l’hégémonie européenne que sont La France, puis l’Angleterre et enfin l’Allemagne avec le résultat fatal aux frères ennemis que l’on sait, et la victoire de la « perfide Albion », épaulée par son grand frère américain sans qui rien n’aurait été possible.

De Gaulle a fait penser un moment que nous pourrions inverser la vapeur : hélas, après lui et sa remontée industrielle et démographique, ses adversaires de toujours et amis d’un jour, ont une fois de plus mis la France au tapis.

Voilà où nous en sommes.

Quant à l’Islam, lire ce qu’en disait E. Renan dans l'extrait que reproduit M. Eric Zemmour : édifiant !

Holden Caufield à Habemousse

En fait le grand siècle français est le 17ème siècle (celui de Sully, Richelieu, Mazarin et Colbert) du fait de la décrépitude du royaume d'Espagne (très bien montré dans "La Folie des Grandeurs" avec ses hidalgos plus fainéants les uns que les autres) et la fin de la guerre de 30 ans qui a détruit le Saint-Empire Romain Germanique.

Et non le 18ème (siècle des lumières) comme se complaisent à le vouloir les intellectuels de gauche, qui lui amorce le déclin français avec la décision du renversement des alliances avec nos ennemis jurés, les Habsbourg d'Autriche (à cause de la Pompadour qui s'y connaissait mieux en culture qu'en diplomatie) au moment de la guerre de Sept Ans et la défaite qui s'en est suivie contre la Prusse et son allié anglais et aussi l'abandon de nos colonies américaines ("quelques arpents de neige" dixit un des grands philosophes des benêts de gauche).

L'épopée napoléonienne n'a été qu'un coup d'épée dans l'eau retentissant pour faire croire que la France pouvait devenir encore grand (en ce sens Napoléon est le continuateur de la révolution française). De même que l'arrivée au pouvoir du général De Gaulle qui, lui, avait compris le déclin français (cela allait de pair avec son côté dépressif) mais par sa présence avait réussi à conquérir les foules (pas seulement française). Ça plus la dissuasion nucléaire nous a permis de croire que nous étions encore un grand pays mais évidemment en sous-main certains supposés gaullistes comme Pompidou œuvraient pour mettre la France entre les bras de la mondialisation actuelle (tout comme Madame De Staël à l'époque de Napoléon).

Tout cela pour dire que mon opposition 17e siècle vs. 18e siècle rejoint les idées de M. Zemmour (la force prime le droit) et celles des grands faiseurs de guerre (Bismarck ou Frédéric II). On n'arrive à conquérir un monde que par la force et la diplomatie et non par les idées (fussent-elles brillantes pour certaines comme ce fut le cas avec nos chers philosophes du siècle des "lumières"). La preuve aujourd'hui avec nos chers journalistes de gôche, qui sont des tanches au point de vue intellectuel mais qui veulent à tout prix imposer leurs idées néfastes et qui n'arriveront jamais à se faire entendre sauf évidemment chez les cons vaincus.

François de France à Habemousse
Cette année, entre les derniers d'Alexandre del Valle, de Douglas Murray, de Zemmour et de Laurent Obertone, on est gâté. Ne mégotons pas enfin notre plaisir avec l'aveu contrit du camp du Bien, via le Inch'Allah de Davet et Lhomme. J'ai presque fini de tout lire. Cette somme forme un tableau épouvantable de la France contemporaine, qui danse avec l'allégresse macronienne sur une situation plus qu'explosive.

François de France 
"A part leur rejet sous-jacent permanent des théories du journaliste du Figaro Magazine"
Ce ne sont pas des "théories", ce sont des faits, par exemple ceux démontrés par Davet et Lhomme sur l'islamisation de la Seine-Saint-Denis dans leur dernier livre Inch' Allah. D'ailleurs, le Ministère de la Ville et des Sports a fait une database très ancienne de ces quartiers islamisés, accessible à tout le monde, ci-dessous. Bien entendu, il n'y a pas dans ce fichier de mention que le quartier est islamisé. Mais chacun, dans sa propre ville, peut voir qu'il y a correspondance entre le quartier mentionné et les mœurs halal. Après, que Patrick Weil veuille se mettre la tête dans le cul ou dans le sable, comme tous les idiots utiles de France, c'est son droit le plus total. Mais il faut qu'il sache, en bon historien qui devrait respecter les faits du passé, que les idiots utiles sont, dans l’histoire de l'islam, les premiers éliminés par les coreligionnaires islamiques après leur avoir ouvert les portes du pouvoir.
Atlas des Zones urbaines sensibles (Zus) : https://sig.ville.gouv.fr/atlas/ZUS/
Tout le monde en France, sauf Patrick Weil visiblement, a compris que zone sensible signifie zone islamisée. Ces faits géographiques, démographiques et sociologiques, ne sont en aucun cas, et il faut le dire haut et fort, de la responsabilité d'Eric Zemmour. Mais bien de la responsabilité des gouvernements successifs de la France depuis la fin de la Guerre d'Algérie et le regroupement familial de Giscard (qui regrette amèrement aujourd'hui de l'avoir organisé). Et puis, si l'on veut un peu se cultiver sur la stratégie islamique concernant l'occident, il faut absolument lire le livre de référence (présent dans toutes les bibliothèques des ministères régaliens) du Lieutenant-Colonel Jean-François Cerisier, qui repasse tous les détails de cette lente colonisation islamique en revue.
Guerre à l'Occident - Guerre en Occident : https://www.amazon.fr/Guerr...


--------------------------
Moi je dis toujours : "Une journée sans Zemmour : c'est une journée sans amour !"
- Hortensia de Gonzague, Septembre 2018.
Eric Zemmour est de très loin aujourd'hui en France l'analyste politique le plus instruit et cultivé, dont tout le discours est parfaitement argumenté au moyen de références historiques nombreuses et très riches...
Ce qui fait d'Eric Zemmour l'intellectuel probablement le plus clairvoyant et le plus courageux de notre époque, où l'ignorance et l'immaturité érigée en institution règnent sans partage et plus que jamais dans les "grands médias dominants".
En tout cas "Le Zemmour" est de très loin le plus suivi, et incarne tout un courant de pensée français qui devient tout doucement majoritaire chez les Français de souche.


#EricZemmour
#Zemmour
#DestinFrançais
#Nationalisme
#NatachaPolony
#RaphaelGulcksman
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...