26 septembre 2013

Gérer les enseignants autrement : le fabuleux rapport de la Cour des Comptes

Le 22 mai 2013, la Cour des comptes a rendu public un rapport intitulé « Gérer les enseignants autrement ». La presse a fait son miel de ses nombreuses recommandations iconoclastes, mais hélas sans guère lire le rapport lui-même ni porter sur elles un minimum d’esprit critique[1].
À nous donc de lire ce rapport avec recul et minutie, de consulter les études et enquêtes auxquelles il se réfère et de percer à jour ce qui relève en lui du cliché ou du parti-pris, de l’irréalisme ou de la contradiction, du raccourci ou parfois même du mensonge par omission : ce rapport se caractérise en effet autant par ce qu’il dit que par ce qu’il ne dit pas.










Loys Bonod sur Neoprofs http://www.neoprofs.org/t63551p40-les-mises-a-jour-du-site-vive-la-vie-moderne-de-luigi-b#2114881 : J'avais lu les articles parus dans la presse en ligne à la suite de la publication du rapport de la Cour des comptes et c'est le manque de recul critique qui m'a mis le pied à l'étrier. Il faut dire que la plupart des articles sont parus le jour même*. On peut douter que les journalistes aient lu seulement le rapport : certaines citations ne sont d'ailleurs pas des citations du rapport mais du résumé du rapport mis à disposition sur le site de la Cour des comptes. Il y a même un journal qui a choisi pour titre "La Cour des comptes veut moins d'enseignants, mais mieux payés", ce qui est assez amusant.

Je suis allé relire les articles : ils s'apparentent au mieux à une sorte de compte-rendu plus ou moins bon du rapport, sans aucune remise en cause, parfois même sans les précautions oratoires d'usage ("selon la Cour", "d'après la Cour" etc.). Certains, comme "Le Monde", y trouvent même la confirmation d'orientations idéologiques qui constituent leur ligne éditoriale sur l’École. "Libé" a reproduit le graphique caricatural du rapport sur les nombres d'enseignants et d'élèves sans aucune mise en perspective : quelques graphiques maison en plus mais rien qui remette en cause les affirmations de la Cour. "Le Figaro" retient surtout qu'il faut prendre exemple sur l'enseignement privé. Quant à "L'Express", il évoque "un diagnostic connu" (sic) etc. furieux

Au total rien sur la validité des thèses du rapport, considérées comme la vérité révélée : les dépenses éducatives sont trop grandes en France et les professeurs trop nombreux. Les sources sont pourtant facilement accessibles : pour ma part je n'ai pas de service de documentation pour me venir en aide et j'ai pris simplement le temps de consulter les études citées et d'autres encore. Mais mon article, avec trois mois de retard, est hors du temps médiatique...

*Un élément qui fait réfléchir : l'heure de publication des articles le jour de la publication du rapport, qui fait 145 pages (hors annexes) :
- 10h17 "L'Express"
- 10h30 "Le Monde"
- 10h45 "Le Nouvel Obs"
- 10h59 "Libé"
- 17h32 "Le Figaro"
Les jours suivants, plus rien à part les réactions du MEN et une tribune d'opinion d'un représentant du Parti de Gauche dans "Mediapart".

Enregistrer un commentaire
Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...