3 juin 2019

Caen-Lyon-Paris : toujours eux les assassins, et nous les victimes ! Jusqu’à quand ?

À Caen, il y a quelques jours, un jeune Français, Théo, a perdu la vie, tué par balles (habituellement c’est plutôt à coups de couteaux) par trois racailles, qui sont parties se réfugier en Algérie. Bien sûr, vu le prénom de la victime, il sera facile de faire le parallèle entre l’indécente attitude de l’ensemble de la gauche, contre la police, lors d’une autre affaire Théo, impliquant un voyou. Et on notera que l’alibi du « mauvais regard », saloperie de la presse pour expliquer que finalement, la victime aurait une part de responsabilité, est reprise sans vergogne, alors qu’il ne s’agit que d’un crime gratuit, commis par trois musulmans contre un jeune Français.

À Lyon, à 48 heures des élections européennes, un colis piégé explose près d’une boulangerie. Il aurait pu y avoir nombre de morts, on se contentera de treize blessés. Immédiatement, on cherche à cacher l’origine du coupable, comme d’habitude. L’ancien ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, accusera même la police d’avoir flouté les images ! Ce n’est que le lundi, après l’élection, qu’on apprendra que le coupable est algérien, qu’il s’appelle Hichem, qu’il avait prêté allégeance à l’État islamique, qu’il était étudiant, certes, mais en situation irrégulière, et qu’il était même pion dans un collège.
À Paris, il y a eu cette histoire d’un accrochage entre un bus et une voiture. Altercation des deux conducteurs, et le chauffeur de bus écrase l’automobiliste contre un autre car. Qui immédiatement n’a pas songé que seul un musulman, surtout en plein ramadan, était capable de cela ? Et là encore, grâce à Valeurs actuelles, qui a donné le prénom de l’assassin, on a su qu’il s’appelait Omar. Mais une journaliste du Parisien, Céline Carez, n’aura pas un mot pour la victime, et dressera un portrait compassionnel honteux sur l’assassin, dont elle oubliera de donner le prénom, de parler de sa religion, et de préciser qu’on était en plein ramadan…
Ces trois faits divers, que je cite, parce qu’ils sont récents, je pourrais en citer des centaines et des centaines. Comme le disait, éplorée, la mère d’Adrien Perez, 26 ans, tué par deux racailles, près de Grenoble, « ce sont toujours les mêmes qui tuent toujours les mêmes ». C’est tellement évident.
Et que font les ordures qui nous gouvernent ? Prennent-ils des décisions allant dans le sens, pour protéger les Français, de désarmer les racailles, ce qui serait le minimum ? Absolument pas, aucun dispositif n’est pris contre le surarmement, avec des couteaux, des clandestins et des racailles. Comme le disait Stéphane Ravier, « la vie des Français, dans la rue, ne tient qu’à un regard ou une cigarette« .
Tout cela a une cause, notre pays, notre peuple, paie quarante ans de trahison immigrationniste, quarante ans d’invasion migratoire, quarante ans d’immigration forcée de notre pays.
Ces quarante ans sont résumés sur cette photo. Les crapules socialistes immigrationnistes, les Hamon, Cambadélis, Mélenchon, Moscovici, Bartolone, Glavany, Valls (je suis incapable d’identifier les deux femmes) devront être traînées devant un tribunal de type Nuremberg, ainsi que tous les dirigeants de ce pays qui leur ont succédé, pour haute trahison, et subir le sort que la major Bonte, dans son livre, a réservé à Sarkozy et à Hollande… Quant à Rocard, son oeuvre l’a déjà condamné, même à titre posthume !
Le pire est que, malgré un bilan catastrophique, nos dirigeants continuent leur politique criminelle. Non seulement ils s’en foutent que les Français soient agressés, dépouillés, volés, violées, massacrés, assassinés, mais en outre, ils continuent d’imposer à nos concitoyens – assez cons pour continuer à les élire – la présence de plus de mille nouveaux venus par jour, en France, soit 450 000 par an, une ville comme Toulouse !
Mais cela ne s’arrête pas là. Ils vont encore plus loin, en désarmant, de manière parfaitement organisée, les Français, et plus particulièrement les patriotes, coupables de connaître la gravité de la situation, et de prendre quelques précautions, en toute légalité, notamment en détenant une arme chez eux. L’histoire arrivée à Pierre Cassen, qu’il a décidé de rendre publique, est révélatrice. L’État français, sous Macron aujourd’hui comme sous Hollande hier, désarme ses compatriotes, simplement pour leurs écrits !
Au-delà de l’exemple de Pierre, qui explique fort bien la situation dans sa vidéo du jour, et qui hélas touche bien d’autres Français, comment ne pas voir que ces quatre exemples résument mieux que de longs discours la dramatique réalité de la situation française. Nous sommes gouvernés par des ordures qui nous imposent une invasion étrangère. Nombre de nos enfants, de nos parents ou grands-parents tombent tous les jours, et ces salauds nous désarment, nous interdisent de nous défendre, et font condamner ceux qui ont eu le toupet de ne pas se laisser tuer, ou qui osent dénoncer la réalité de l’islam.
Et, comme je le disais, la semaine dernière, « 55 % d’abrutis ont voté pour des immigrationnistes fous ou des écolos tarés » !
Je suis en train de lire un livre qui commence ainsi : « La réalité fait froid dans le dos. Il ne s’agit pas de complotisme, de défaitisme, ou de pessimisme, mais juste de lucidité, et encore une fois de faits. L’objectif de nos ennemis est clair, simple ; pas besoin d’aller chercher du côté des extraterrestres ou je ne sais quel autre pot de miel à gogos : détruire nos nations, nos cultures, nos histoires, nos valeurs ! Chaque jour que Dieu ou les Dieux font, par tous les moyens dont ils disposent, et croyez-moi ils sont nombreux, les médias, les financiers, les politiques et tous les traîtres qui collaborent consciemment ou inconsciemment, car trop bêtes, martèlent que tout va bien dans le meilleur des mondes, que le vrai danger c’est nous, les vestiges monstrueux d’un passé innommable, interdit ! Nous les racistes ! Nous les roycos-nazis-fachos et j’en passe !
Tous les moyens sont bons pour nous diviser, nous réduire au silence, et pour être honnête, je dois dire que ça marche plutôt pas mal, malgré les efforts colossaux que nous déployons chaque putain de jour pour ne pas baisser les bras et capituler.
Manger des amendes de psychopathes, de la prison ferme pour des articles sur le web, c’est chaud, peu de bonshommes sont capables d’assumer.
Et ensuite, cela s’aggrave juste un peu…
(…) Nuit de cauchemar. Les images insoutenables de l’attentat, des attentats, de l’après-attentat, des morts, des victimes, ne cessent de revenir. Ces saloperies de musulmans  ont frappé presque dans toutes les « fan zones » de l’Hexagone. Paris, Marseille, Lille, Lyon, Bordeaux, Rennes, Strasbourg et d’autres villes, moins importantes. Il paraît que plusieurs bombes ont aussi explosé dans l’enceinte du Stade de France, à Saint-Denis. Des attentats-suicides de kamikazes, plusieurs par villes, jusqu’à Paris. Jamais mon pays n’a connu une attaque d’une telle ampleur. (…) Les services de secours, mobilisés au maximum, sont débordés. Les hôpitaux submergés. Certains commentaires, proches des sources officielles, estiment que le bilan final devrait se situer entre deux mille cinq cents et cinq mille morts ».
Qui peut, hélas contester que si rien n’est fait, si on continue la même politique que celle menée depuis quarante ans, et accélérée de manière criminelle ces dernières années, c’est, dans la continuité de Charlie, du Bataclan, de Nice et de tout le djihad quotidien qui se déroule en France, ce qui va arriver, immanquablement. Ce n’est qu’une histoire de temps…
Dans ce contexte, toutes les solutions doivent être explorées. Les solutions politiques : peut-on gagner démocratiquement en 2022, et reproduire en France ce que Matteo Salvini a réussi en Italie ? Et dans ce cas, faut-il dire réellement les choses aux Français, à savoir que la France est en péril d’islam, qu’elle est agressée quotidiennement, et que seule l’interdiction de toute visibilité de ce dogme, et l’expulsion massive (qu’on appellera remigration) de tous ceux qui préfèrent les lois de la charia à celles de la République peut encore sauver le pays ?
En sachant que le prix à payer sera lourd, et que, plus on attendra, plus en face ils seront nombreux, et plus cela va coûter cher.
Pour compléter le tableau, il reste juste à répondre à deux questions :
Jusqu’à quand les Français sont-ils décidés à voter pour des salauds qui les envoient délibérément à la mort ?
Jusqu’à quand les Français sont-ils décidés à se laisser égorger, sans jamais répondre, en se contentant des bougies et des fleurs ?
J’ignore la réponse…
Publié le 2 juin 2019 - par Cyrano

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Aidez-moi à améliorer l'article par vos remarques, critiques, suggestions... Merci beaucoup.

Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...