8 juin 2017

Erreur du Coran : "le soleil se couche dans une mare de boue" (Coran 18,86) - David Wood en francais

Selon le Coran (18:86), "le soleil se couche dans une mare sombre (boue, bouillante)". Comme pour beaucoup de versets scientifiquement faux ou moralement condamnables, les musulmans tentent désespérément de réinterpréter ce verset pour qu'il s'accorde avec la vérité observable ou avec le sens moral. Malheureusement, Mohammed donne sa propre interprétation et explication dans les hadiths qui vient confirmer la lecture littérale du Coran et contredire la ré-interprétation qui visait à sauver le Coran du ridicule ou de la condamnation morale. 

Les musulmans ont donc semble-t-il trois choix possibles au bout du compte : 
- être un bon musulman et continuer à croire coûte que coûte en ce que dit Allah et son prophète dans le Coran et les hadiths de la Sunna, quel que soit le degré de fausseté, de ridicule ou d'ignominie de ces affirmations ;
- réinterpréter les textes pour les rendre acceptables scientifiquement et moralement, et donc faire passer sa propre pensée avant celle d'Allah et du prophète, et ainsi en définitive être coupable de blasphème ;
- refuser de penser que Mohammed puisse être un vrai prophète et quitter définitivement l'islam, et donc se rendre coupable du crime aux yeux de l'Islam capital d'apostasie.

Traduction d'Ambiguity sur Youtube.

Pour plus d'information sur le soleil et la mare de boue :

"Le Soleil dans la boue - The Masked Arab" :


- "Fun Islamic Facts n°10 - Le Soleil se couche dans une mare de boue" : 
https://www.youtube.com/watch?v=4mFaw... 




- Mirages scientifiques du Coran :


Explication des miracles / mirages scientifiques du Coran. Mythe ou réalité ?

====================

Le soleil se couche dans une source boueuse

Sourate 18:86 "Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse (Hamiyah), et, auprès d'elle il trouva une peuplade [impie]. Nous dîmes : "Ô Zul-Qarnayn! ou tu les châties, ou tu uses de bienveillance à leur égard".

Rapporté par Abu Dharr : J'étais assis derrière le Messager d'Allah qui était en train de chevaucher un âne tandis que le soleil était en train de se coucher. Il a demandé : Sais-tu où il se couche ? J’ai répondu : Allah et son Apôtre savent mieux. Il a dit : Il se couche dans une source d'eau chaude (Hamiyah)
Sunan Abi Dawud, Book 31, Hadith 3991
http://sunnah.com/abudawud/32/34

====================

L'empreinte digiltale

Sourate 75:4 "Mais si! Nous sommes Capable de remettre à leur place les extrémités de ses doigts."

Job 37 v7 (Bible) "Il met un sceau sur la main de tous les hommes, Afin que tous se reconnaissent comme ses creatures"

====================

Les sept couches atmosphériques

Sourate 2:29 "C'est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis Il a orienté Sa volonté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient."

Sourrate 71:15 "N'avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposes"

Sourate 67:5 "Nous avons effectivement embelli le ciel le plus proche avec des lampes [des étoiles] dont Nous avons fait des projectiles pour lapider des diables et Nous leur avons préparé le châtiment de la Fournaise."

====================

L'urine de chameau : remède miracle

Rapporté par Anas, le climat de Médine ne convenait pas à certaines personnes, de sorte que le prophète leur a ordonné de suivre son berger, à savoir ses chameaux, et de boire leur lait et urine (comme un médicament). Ainsi, ils suivirent le berger et les chameaux, et ont bu leur lait et urine jusqu’à ce que leurs corps soient devenus en bonne santé. Ensuite, ils ont tué le berger et sont partis avec les chameaux. Quand la nouvelle est parvenue au prophète, il a envoyé des personnes à leur poursuite. Quand ils furent apportés, il a coupé leurs mains et pieds, et leurs yeux ont été marqués avec des pièces de fer chauffées.
Sahih al-Bukhari 5686, Vol. 7, Book 71, Hadith 590
http://sunnah.com/bukhari/76/9

Préparation et riposte aux situations d'urgence, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS CoV) – Arabie saoudite, Bulletin d’information sur les flambées épidémiques, 5 décembre 2016
http://www.who.int/csr/don/5-december...

L’urine de chameau se vend à Mostaganem
Un danger pour le consommateur, 25 juillet 2016
http://www.elwatan.com/hebdo/sante/un...

====================

Les "mirages" scientifiques du Coran, Majid Oukacha
https://www.youtube.com/watch?v=qMjjc...



Plus d'informations sur la clarté et l’éloquence d'Allah :
"Allah le pire orateur": https://www.youtube.com/watch?v=2AAka...



1 commentaire:

  1. Le verset coranique attribue l’image du coucher du soleil dans une « source bouillonnante » à la parole de Dhû-l-Qarnayn (l’Homme-aux-deux-cornes ou Alexandre[3]) en rapport avec ce qu’il avait observé. Son outil d’observation était l’œil nu. Autrement dit, ses yeux lui ont montré que le soleil plongeait en disparaissant, soit dans une eau trouble parce que mélangée à de la boue, soit dans une eau chaude.

    Que verront vos yeux si vous arrivez, en vous dirigeant vers l’occident, au bord de l’océan, si ce n’est ce que les yeux de Dhû-l-Qarnayn ont vu ? L’érudit savant Ibn Kathîr, dit dans son exégèse, à propos de ce verset : « jusqu’à ce que, parvenu au couchant du soleil » : « c’est-à-dire qu’il suivit un chemin jusqu’à ce qu’il parvînt à la partie extrême accessible de la terre du côté ouest.

    Quant à arriver à l’endroit où le soleil se couche dans le ciel, cela est impossible. » Puis il ajoute, en expliquant cette partie du verset « il s’aperçut que celui-ci disparaissait dans une source bouillonnante » : Cela veut dire qu’il a vu le soleil, selon sa vision propre, comme étant en train de se coucher dans l’océan.

    Tel est le cas de toute personne qui s’arrête au bord d’une mer, il verra le soleil s’y coucher, tandis que celui-ci ne quitte pas l’orbite dans lequel il est fixe. Je dis que ce qu’explique Ibn Kathîr, et de nombreux autres exégètes, c’est bien ce qu’exprime le terme coranique « trouvant » : ce terme décrit ce que les yeux de Dhû-l-Qarnayn ont observé, et cela ne peut être décrit correctement qu’en utilisant la description qui a suivi.

    Tous les astronomes, les philosophes et les physiciens du monde entier, s’ils se mettent au bord de la mer et observent le coucher du soleil, ne verront que ce qu’a mentionné le Coran, tel que les yeux de Dhû-l-Qarnayn l’ont vu. Le récit de ce que les yeux voient des planètes, du soleil et de la lune, dans les temps anciens ou modernes, diverge toujours de la façon dont les savants et penseurs en parlent. Faire l’amalgame de ces deux choses relève, soit de l’idiotie, soit de la tromperie.

    L’expression divine nous rapporte également un dialogue passé -entre notre maître Ibrâhîm (Abraham) (que le salut de Dieu soit sur lui) et an-Namrûd qui prétendait être un dieu- que les prétendues critiques scientifiques considèrent être une preuve de la naïveté des auteurs du Coran et de leur manque de connaissances primaires en astronomie.

    Mais en réalité ce sont leurs critiques à eux qui prouvent leur propre naïveté, et dévoilent la fausseté du caractère scientifique qu’ils voudraient donner à des remarques qui n’ont pas lieu d’être. Dieu (Exalté soit-Il) dit : « N’as-tu pas médité [l’exemple] de celui qui argumenta avec Ibrâhîm au sujet de son Seigneur parce que Dieu lui avait accordé le royaume [et qu’il péchait de ce fait par excès de confiance] ? Lorsqu’Ibrâhîm répondit [à sa question : Qui est ton Seigneur ?] : Mon Seigneur est Celui qui donne la vie et la mort. – Moi aussi je donne la vie et la mort ! lui répliqua—il. – Dieu, reprit alors Ibrâhîm, fait se lever le soleil à l’Orient. Fais-le donc se lever à l’Occident ! C’est ainsi que fut confondu le mécréant et Dieu ne guide pas le peuple des transgresseurs. » (Coran, 2 : 258)

    Cela veut dire que ce que voient les yeux de tout être humain c’est que le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest. Le défi serait alors de faire l’inverse de cela : c’est-à-dire faire lever le soleil le matin à l’ouest. Ce dialogue évoque ce que voient les yeux au sujet du soleil, et n’a aucun rapport avec ce qu’affirme la science et la raison, et le fait de mélanger les deux registres est une mesquinerie de mauvais goût. On peut dire à un ami, quelle que soit notre érudition en astronomie : « voici le soleil se lever », ou encore « le soleil est en train de se coucher ». On ne lui dira pas : « voici la terre se rapprocher du soleil si bien que celui-ci apparaît aux yeux des observateurs comme étant en train de se lever » !

    RépondreSupprimer

Aidez-moi à améliorer l'article par vos remarques, critiques, suggestions... Merci beaucoup.

Follow on Bloglovin
 

Archives (2011 à 2014)

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...